Le fils de Michel Barnier devient candidat MR pour les élections européennes

«
La Belgique est comme ma deuxième patrie, et j’y résiderai
», affirme Nicolas Barnier (à dr.) - ici, aux côtés d’Olivier Chastel.
« La Belgique est comme ma deuxième patrie, et j’y résiderai », affirme Nicolas Barnier (à dr.) - ici, aux côtés d’Olivier Chastel. - D.R.

Nicolas Barnier, fils de Michel Barnier, le négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit, sera présenté ce vendredi officiellement comme candidat du MR aux élections européennes, en troisième position.

Une place de combat : le MR occupe actuellement trois sièges au Parlement européen, mais on considère désormais, en fonction des sondages et des dernières élections communales, que le parti libéral risque de le perdre.

Michel De Maegd quitte RTL pour le MR : « Je suis un peu un gauchiste de droite »

L’opération « Barnier fils »

L’opération « Barnier fils » a été conçue au plus haut niveau, entre le Premier ministre et depuis peu à nouveau président du MR Charles Michel, et le président français Emmanuel Macron. Ces deux dirigeants sont devenus très proches, politiquement et personnellement.

Les deux familles politiques respectives – l’ADLE européenne et La République En Marche française – vont s’allier dans le cadre d’une alliance afin de tenter de briser l’hégémonie exercée depuis des décennies par les deux grandes familles politiques que sont le Parti populaire européen (droite classique) et le Parti socialiste européen.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous