Tour de Corse: Tanak reprend déjà la tête, Neuville reste dans le coup

@News
@News

La principale info de cette deuxième spéciale, c’est sans aucun doute Sébastien Loeb qui l’a donnée. Alors qu’il a déjà perdu toute chance de victoire suite à son bris de suspension dans la première spéciale (deux minutes de perdues), le nonuple champion du monde confiait : « Nous avons réussi à réparer, et c’est le principal », disait-il. « Ce qui est sûr, c’est que la voiture fonctionne pas mal : nous avons bien travaillé avant le rallye, et elle se comporte pas mal. »

Sordo devant Neuville pour 1 seconde

Un discours qui contrastait avec celui, plus réservé, de Thierry Neuville : « Cette spéciale était plus fluide que la première, ce qui m’a permis de me sentir un peu plus à l’aise au volant de la voiture, mais l’avant continue à ne pas trop me convenir », disait-il, laissant entendre qu’il était toujours gêné par du sous-virage.

Et de fait, son équipier Dani Sordo se montrait plus rapide dans cette 2e spéciale, au point de même passer son chef de file au général pour une seconde.

Meeke plus à l’aise que les Citroën

Au classement précisément, on retrouvait déjà Ott Tanak en tête de l’épreuve, mais le pilote Toyota ne précédait Elfyn Evans que de 6 dixièmes de seconde ! Suivaient ensuite les Hyundai de Sordo (à 1,4 seconde de Tanak) et Neuville (à 2,4 secondes du leader). Tandis qu’on trouvait ensuite Lappi (à 9,4 sec.), Suninen (à 11,0), Latvala (à 18,1), et enfin Ogier à 21 secondes déjà. Meeke, fort du meilleur temps qu’il venait de signer dans cette 2e spéciale, pointait déjà à 46 secondes du leader, à 25,5 d’Ogier, visiblement moins à l’aise qu’attendu au volant de sa Citroën.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous