Les célébrités réagissent au décès d’Agnès Varda: «C’est une très grande dame qui nous quitte»

Belga Image
Belga Image

La cinéaste pionnière de la Nouvelle Vague, Agnès Varda, est décédée ce vendredi à l’âge de 90 ans. Elle était l’une des rares femmes cinéastes de sa génération.

Claude Lelouch à l’AFP : « C’est une très grande dame du cinéma et une très grande dame tout court qui nous quitte. Pendant 90 ans elle a accompagné l’histoire du cinéma. Elle a été très en avance sur tout le monde, elle a été la première à faire des films qui ont influencé la Nouvelle Vague. Les gens du cinéma peuvent être tristes. Je l’ai souvent côtoyée, j’allais voir ses films, elle les miens, nous avions une relation amicale formidable. C’est la première femme metteur en scène du cinéma. Elle a fait de ce métier un métier aussi important pour les femmes que les hommes. Elle a toujours été dans les bons combats. »

Frank Riester, ministre de la Culture sur Twitter : « Bouleversé, accablé, endeuillé : ces sentiments qui accompagnent la certitude que nous venons de perdre l’une des plus grandes artistes de notre époque. Agnès Varda, je vous témoigne mon respect, ma reconnaissance et mon admiration »

Frédérique Bredin, Présidente du CNC : « C’est avec une immense tristesse que j’apprends la disparition d’Agnès Varda que j’admirais et aimais infiniment. C’est une grande dame du cinéma qui vient de nous quitter. Généreuse, joyeuse, profondément humaine, Agnès Varda a illuminé nos vies par ses films d’une folle inventivité. Elle a inventé un cinéma onirique et radical qui a changé l’histoire du cinéma et des Arts. Ce qu’elle a apporté à travers ses œuvres, ses combats pour la condition des femmes, est inestimable. Sa liberté de ton, sa curiosité insatiable, son audace, sa vitalité exceptionnelle, son humour sont et seront une leçon de vie pour tous. »

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Plus d’éclats de rire que de voix entre Maingain et Prévot.

    Le face-à-face: Maingain-Prévot, d’accord sur la Justice, moins sur Bruxelles

  2. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  3. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite