Tour de Corse: Evans accentue son avance, Neuville revient un peu sur Tanak

@News
@News

Cette première étape du Tour de Corse aura fait du dégât. Mais Thierry Neuville compte parmi ceux qui auront été préservés de cette hécatombe. Du coup, le pilote Hyundai figure toujours en 3e position, alors qu’une spéciale reste à disputer ce vendredi. « La voiture ne me plaît toujours pas à 100 %, mais je ne peux pas me plaindre de ma position pour le moment, » concédait-il.

Neuville à 11,1 secondes de la tête

Et pour cause : si Elfyn Evans a consolidé sa position en tête grâce à un 3e meilleur temps, en devançant désormais Tanak de 4,5 secondes, Thierry Neuville compte à présent 11,1 secondes de retard sur le Gallois, tout en se rapprochant légèrement de l’Estonien.

Les suivants à 20 secondes et plus

Et surtout, il a continué à creuser l’écart sur ses poursuivants directs. Après cette 5e spéciale, on pointait effectivement derrière le trio de tête : Sordo à 21,6 secondes, Suninen à 28,1, Ogier à 34, Lappi à 39,6, Meeke à 1.25.2, Loeb à 2.26.6, et Latvala à 3.30.7.

Ogier : « Trop de sous-virage »

Alors que les deux pilotes Toyota avaient à nouveau perdu de gros paquets de seconde en raison d’un bris de suspension arrière droite (Meeke) et d’une crevaison lente à l’avant-gauche suivie d’un changement de roue (Latvala), Sébastien Ogier ne se montrait guère optimiste après avoir à nouveau concédé quelques secondes aux premiers. « Impossible d’aller beaucoup plus vite avec cette voiture, comme elle est réglée pour le moment », disait Ogier. « Elle sous-vire trop. Je ne suis même pas certain qu’on pourra trouver quelque chose à l’assistance. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • BELGAIMAGE-151514837

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Moteurs

    Du champagne et des larmes pour Jacky Ickx au GP de France en 1968

  • Hamilton, Leclerc et Verstappen sont impatient d’en découdre.

    Par Dominique Dricot

    Moteurs

    Sports moteurs: à la reprise, les pilotes seront-ils plus lents?

  • Esteban Ocon et Daniel Ricciardo évolueront dans un contexte particulièrement difficile à partir de cet été.

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    Et si Renault quittait la Formule 1?

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous