Une première édition de «Harry Potter à l’école des sorciers» vendue aux enchères pour 80.000 euros

Une première édition de «Harry Potter à l’école des sorciers» vendue aux enchères pour 80.000 euros

Harry Potter est l’une des sagas les plus populaires de tous les temps et vient encore de le prouver. Une première édition de « Harry Potter à l’école des sorciers », le premier tome écrit par J.K. Rowling, a été vendue aux enchères le 27 mars pour 68.000 livres, soit près de 80.000 euros, au Royaume-Uni. Une édition similaire s’était vendue récemment pour 72.000 euros au Texas.

Cette version est extrêmement rare : elle n’a été éditée qu’en 500 exemplaires en 1997 et contenait encore quelques fautes de frappe. Le titre est lui-même mal orthographié sur la quatrième de couverture : il est inscrit « Harry Potter and the Philospher’s Stone », le ‘o’ ayant disparu de « philosopher ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Ventes aux enchères|Royaume-Uni|J.K. Rowling
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite