Accueil Société

Comment une molécule anti-alcool est devenue un terrible anticancer

Des chercheurs de l’UCLouvain dévoilent le mécanisme du disulfirame qui bloque les tumeurs. Et testent des petites molécules qui reproduisent ce bienfait.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Depuis Paracelse et Vésale, on sait que tous les phénomènes naturels peuvent être décrits comme des processus chimiques de transformation. Mais si la chimie moderne peut faire des miracles, il n’en reste pas moins vrai que la découverte des vertus de telle molécule sur l’être vivant reste un immense jeu de pistes aux multiples recoins obscurs. La recherche pharmaceutique moderne, si elle construit des molécules conçues pour agir sur tel mécanisme biochimique, n’oublie pas de se tourner vers l’analyse des médicaments traditionnels ou des pharmacopées naturelles afin d’en découvrir le mécanisme. Elle se tourne aussi vers de vieilles molécules… qui n’ont peut-être pas livré tous leurs secrets.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Cornez Louis, samedi 30 mars 2019, 8:15

    BRAVO a nos chercheurs , trop souvent restés dans l 'ombre .

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs