Accueil Opinions Éditos

Loi climat: la société avance sans plus attendre le politique

L’édito de Béatrice Delvaux

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Et donc la loi climat n’a pas été votée. Il y a deux façons pour les jeunes – et ceux qui les ont accompagnés – de regarder la chose : l’immense déception devant cette partie du monde politique qui est restée sourde à leurs demandes, ou l’intense satisfaction d’avoir fait bouger les lignes. La problématique du « climat » a été mise au top de l’agenda politique, des partis politiques ont été forcés d’en faire une priorité de leur programme, certains ont même anticipé des prises de décision, à la manière du gouvernement flamand ce vendredi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Couillard-de Smedt , dimanche 31 mars 2019, 17:43

    Oui, la société avance. Mais pas tous en même temps. Ce ne sont pas 'les' jeunes qui manifestent, ce ne sont pas 'les' citoyens qui évoluent dans leurs comportements... mais 'des' jeunes, 'des' citoyens. La généralisation dans un sens ou un autre efface la complexité des réalités. Cela n'a aucun sens d'opposer des 'vérités' qui en fait, coexistent. Ce qui est encourageant, c'est de voir le nombre croissant de ceux qui pensent et agissent parce qu'un autre monde est possible. Les seules questions intéressantes sont de savoir, pour chacun, comment il se situe et agit dans sa sphère de pouvoir, et comment les responsables politiques (chacun d'eux, chaque parti...) s'investissent, ou non, pour construire un futur durable pour tous, sans laisser personne de côté, malgré ceux qui continuent à tirer en arrière.

  • Posté par Philippe Pasman, dimanche 31 mars 2019, 19:12

    Cher Monsieur, je ne comprends votre position. Il me semble que quand on brosse les cours tous les jeudi pour faire changer des lois concernant le climat, il me semble naturel que l’on soit sois même irreprochable dans sa vie de tous les jours et donc partir en vacances en avion me semble en contradiction avec sa conviction. Donc tous manifestants se doivent d’etre Exemplaire ou alors ce n’est que du bruit pour le plaisir de faire du bruit

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 31 mars 2019, 11:52

    Est-il possible d’emettre une opinion democratique sur ce forum sans se faire insulter par les staliniens de service ask et beckers?

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 31 mars 2019, 19:15

    Je vous met au défi de trouver la moindre injure dans mon propos. Des critiques certainement, mais ce lieu est un lieu d'échange des propositions. Je suis pour ma part ouvert à la contradiction. Mais on a plus le temps de jouer avec des gens qui prétendent ne pas croire au changement climatique ou faire comme si Monsanto allait trouver la solution pendant qu'on continue la débauche d'hyper-consommation actuelle. De même, je suis désolé mais je ne vais pas soutenir les ravages climatiques, sociaux de l'ultralibéralisme débridé sans régulation, et encore moins l'extrême droite israélienne qui nie jusqu'à l'existence légitime d'un peuple et d'une terre palestinienne. Est-ce que j'ai le droit de dire cela sans que vous me fassiez passer pour un interlocuteur grossier?

  • Posté par Philippe Pasman, dimanche 31 mars 2019, 8:58

    « La société avance » facile a verfier. Pointez vous dans le hall des départs à l’aerport de Zaventem et charleroi a la veille des vacances de Pâques et des grandes vacances et on verra si les mentalités ont changées

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs