Amazon accuse l’Arabie Saoudite d’avoir piraté le téléphone de Jeff Bezos

© Photo News
© Photo News

Le gouvernement saoudien a piraté le téléphone du CEO d’Amazon, Jeff Bezos, a déclaré ce dimanche le responsable de la sécurité de l’entreprise.

Amazon, l’empire derrière votre écran

« Nos enquêteurs et plusieurs experts ont conclu avec certitude que les Saoudiens avaient eu accès au téléphone de Bezos et avaient obtenu des informations confidentielles », a affirmé l’expert en sécurité, Gavin De Becker.

Des menaces à l’encontre de Jeff Bezos

Selon l’agence Reuters, Gavin De Becker a ajouté avoir conclu son enquête sur la fuite dans la presse de SMS entre le patron d’Amazon et Lauren Sanchez, une ancienne présentatrice de télévision.

Le 10 janvier, soit au lendemain de l’annonce du divorce de Jeff et MacKenzie Bezos après 25 ans de mariage, le National Enquirer a consacré un article de 11 pages à une liaison qu’aurait eue le patron d’Amazon avec Lauren Sanchez.

Bezos a affirmé le mois dernier que le groupe American Media Inc (AMI), propriétaire de l’Enquirer, avait tenté de le faire chanter. AMI l’aurait menacé de publier des photos « intimes » s’il ne déclarait pas publiquement que les articles du tabloïd à son sujet n’avaient aucune visée politique.

L’Arabie Saoudite à l’origine de la fuite

« Nos enquêteurs et plusieurs experts ont conclu avec certitude que les Saoudiens avaient eu accès au téléphone de Bezos et avaient obtenu des informations confidentielles », a écrit De Becker. « A ce jour, il est difficile de savoir dans quelle mesure AMI était au courant des détails. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous