Thierry Neuville en tête du Mondial des rallyes: «Déçu pour Evans, mais on l’a mérité aussi»

Thierry Neuville en tête du Mondial des rallyes: «Déçu pour Evans, mais on l’a mérité aussi»
Photo News

Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul ont remporté dimanche le Tour de Corse, quatrième manche du Mondial des rallyes dont ils ont pris la tête, avec 2 points d’avance sur Sébastien Ogier, et trois de plus sur Ott Tanak. Telle est l’incroyable issue à un rallye qui semblait promis au méritant Elfyn Evans. Le pilote Ford avait repris la tête de l’épreuve à l’issue de la première spéciale de la journée. Mais en raison d’une crevaison subie dans la toute dernière spéciale, le Gallois a perdu la victoire dans les derniers kilomètres de course, et même la 2e place au profit de Sébastien Ogier.

Neuville : « On a progressé »

Plutôt déçu de son chrono dans la dernière spéciale, Thierry Neuville s’apprêtait à se satisfaire de la 2e place quand il a vu, médusé, que son rival n’avançait pas à un rythme normal. Et pour cause : il avait été victime d’une crevaison à la moitié de la spéciale environ.

« Je suis déçu pour Elfyn (Evans), qui n’avait sans aucun doute pas mérité ça, mais d’un autre côté, je pense que nous avons également mérité de remporter ce rallye. L’équipe a progressé. La voiture n’était pas parfaite ici, nous avons progressé et nous allons continuer à le faire j’espère. »

Evans : « Difficile à accepter »

De son côté, Elfyn Evans avait bien sûr du mal à masquer sa déception, même s’il fit bonne figure jusqu’au bout : « C’est difficile à accepter, mais d’un autre côté, il faut se souvenir que pas plus tard qu’hier (samedi), Ott Tanak s’est retrouvé dans la même situation et a également perdu la victoire pour ça, commentait le pilote Ford. C’est comme ça, il faut l’accepter, même si c’est difficile… »

Neuville ouvrira en Argentine

Cette victoire permet donc à Thierry Neuville de passer en tête du championnat. Un championnat qui se trouve copieusement bouleversé, puisque le pilote Hyundai compte désormais 2 points d’avance sur un Sébastien Ogier qui, lui non plus, ne rêvait certainement pas finir 2e en Corse après avoir constaté le retard que sa Citroën y affichait. Quant à Ott Tanak, lui aussi victime d’une crevaison alors qu’il était en tête, il compte désormais 5 points de retard, dans un championnat dont il occupait la tête depuis la Suède. Cela aura notamment pour conséquence de voir Neuville ouvrir la route à l’occasion de la prochaine manche du championnat, programmée du 25 au 28 avril en Argentine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous