François de Smet sur le climat: «Défi propose un marché commun du renouvelable» (vidéo)

©D.R
©D.R

François de Smet, auparavant directeur de Myria, sera la tête de liste Défi au parlement fédéral pour les élections du 26 mai. Invité sur LN24, il explique ce qui lui a donné envie de se lancer en politique : « C’est Olivier Maingain qui est venu me chercher mais il n’a pas dû aller très loin. Je m’intéressais déjà à ce que fait Défi : son positionnement, à la fois libéral social, mais très radical sur les droits fondamentaux, la combinaison des deux me plaisait ».

« J’ai réfléchi plusieurs mois. C’est un choix de vie. On est beaucoup plus exposé, il faut voir si on est prêt à cette violence, est-ce qu’on va arriver à maintenir le débat de fond. Mais je pense que je peux aider. J’ai envie de faire ma part », affirme-t-il. Selon lui, Défi est « un parti avec un esprit frondeur : on préférera toujours rester seul et ne pas gouverner plutôt que de gouverner en aliénant nos valeurs ».

Sur le plan écologique, François de Smet annonce que Défi a un projet particulier : faire un marché commun du renouvelable entre les pays européens. « Il faut mutualiser les ressources des uns et des autres », conclut-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous