Accueil Belgique Politique

Élections: les homes, un foyer propice à la fraude

Neufchâteau n’est pas un cas isolé. Lors de chaque campagne électorale, des candidats partent à la chasse aux procurations et aux signatures dans les maisons de repos. Responsables d’institutions, élus, membres du personnel et pensionnaires témoignent des dérives qu’ils ont pu constater.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 8 min

Vous savez, le Luxembourg, c’est une province âgée où le CDH est très puissant. On voit des politiques, et pas que de ce parti, débarquer dans les maisons de repos avant les élections. C’est un peu à celui qui passera le premier pour “attraper” le maximum de procurations. Dans la région, on a même un terme pour ça : “  cabaner”. Ils passent dire bonjour, offrent parfois un ballotin de pralines et obtiennent facilement les faveurs de personnes qui sont souvent désorientées. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bayens Remi, mercredi 3 avril 2019, 11:51

    Cela a existé de tous temps. J'ai été président d'un bureau de vote, il y a des dizaines d'années. Le bourgmestre louait des limousines et faisait le tour des homes (nombreux dans le quartier) et emmenait les pensionnaires. Il voulait 'aider' les vielles personnes jusque dans l'isoloir. Ce que j' ai interdit. Devant son insistance j'ai demandé au policier de service de l'évacuer. Le policier a évacué l'intrus avec le sourire.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs