Singapore Airlines immobilise deux Boeing pour des problèmes de moteur

Singapore Airlines immobilise deux Boeing pour des problèmes de moteur

La compagnie Singapore Airlines a annoncé mardi qu’elle avait immobilisé deux de ses Boeing 787-10 Dreamliner après avoir constaté un défaut sur leurs moteurs lors d’inspections, le dernier problème en date pour le constructeur américain qui fait déjà face à la crise de son 737 Max.

Le transporteur a pris sa décision après avoir découvert des détériorations sur certaines lames des moteurs Rolls-Royce des appareils concernés, a-t-il souligné dans un communiqué.

«Certains vols desservis avec la flotte 787-10 ont été perturbés» par cette immobilisation, précise le communiqué, ajoutant que «la sécurité est notre priorité absolue».

Investigations

Le transporteur de la ville-Etat a été le premier client du modèle qui a une capacité maximale de 330 passagers, et a mis en service l’an dernier les neuf appareils 787-10 de sa flotte, a indiqué une porte-parole.

Les Boeing 737 MAX ont été immobilisés dans le monde entier le mois dernier après que deux de ces appareils se furent écrasés en moins de cinq mois, tuant l’un 157 personnes et l’autre 189.

Singapour a été l’un des premiers pays à décider d’interdire le 737 Max de voler dans son espace aérien.

Les investigations pour comprendre l’origine de ces crashs se portent surtout pour l’instant sur le système anti-décrochage MCAS. L’avionneur a présenté le 27 mars une mise à jour de ce logiciel mais les autorités américaines lui ont demandé lundi de revoir les solutions proposées.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  2. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  3. Recruteurs ONG | ECONOMIE

    Recruteur de dons en rue: un business loin du bénévolat

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite