Accueil Société Enseignement

Enseignement : le tronc commun sera d’application en 2020 pour les maternelles

Le décret sur le tronc commun sera voté par le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ce mercredi. Il ne sera d’application qu’en 2028 pour les 3e secondaires.

Temps de lecture: 2 min

Il ne s’agit pas », assure la ministre de l’Éducation Marie-Martine Schyns, « d’une énième réforme. Avec le Pacte pour un enseignement d’excellence, c’est un acte refondateur, une nouvelle ambition pour l’école ».

Le décret sur le tronc commun sera voté par le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ce mercredi. Il s’implémentera en 2020, pour les maternelles uniquement. Et pas, comme prévu dans le document fondateur du Pacte, pour l’ensemble du cycle 3-8 ans. Ce sera donc, 2020 pour les maternelles, et 2021 pour les deux premières années primaires. On ajoute ensuite une année scolaire à chaque rentrée pour toucher les 3e secondaires en 2028-2029. Ces élèves-là seront les premiers à avoir fait leur parcours complet dans le tronc commun.

Le léger décalage de mise en œuvre permettra, d’une part d’assurer la formation des enseignants(e)s de maternelle et de mettre au point le programme de cours sur base du référentiel. D’autre part, de clôturer la même démarche autour des vastes référentiels des deux premières primaires.

:

– le retour des savoirs

– la formation polytechnique

– la fin des cycles de deux ans

– trois heures de gym

– la priorité aux langues

– un accompagnement personnalisé

– le redoublement est limité

– l’accès au secondaire sans CEB

– la La fin des attestations B

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par De Cuyper Thierry, vendredi 10 mai 2019, 13:56

    Ne diminuer le redoublement que de moitié, revient à abaisser celui-ci au taux de 24 %, c-à-d un taux de redoublements encore largement au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE qui n’est que de 13 % !! Pourquoi, de surcroit faut-il diluer cette mesure sur une période 15 ans ? Demander aux parents (et aux élèves actuels) leur avis sur une mesure qui ne concernera que leurs petits enfants est absurde. C’est surtout oublier qu’il y a une quarantaine d’années, des pays européens (Finlande,..), donc culturellement proches du nôtre, l’ont pratiquement totalement aboli des pratiques pédagogiques en seulement 7 années !!! Je crains qu’il ne faille attendre « la réforme de la formation initiale et de ses effets » pour voir ces réformes mises en place. L’objectif de diminuer de moitié le redoublement, de surcroit sur un temps long, prouve que le Pacte n’a malheureusement pas pour ambition de supprimer la sélection et le tri de nos enfants. Dans 15 ans, 24 %, soit un quart de nos enfants auront encore doublé à 15 ans ! Ne diminuer le redoublement que de moitié, loin de responsabiliser les enseignants quant à amener les élèves au maximum de leurs possibilités, va, au contraire, les conforter dans l’idée de sélection des élèves et les déresponsabiliser quant à leur mission éducative. Tout le monde comprend que les enseignants vont juste se dire qu’il leur suffit d’être « un peu moins sévères » dans leur notation et non pas se dire, qu’ils ont la responsabilité du devenir scolaire de chaque élève et que leur mission consiste à les valoriser tous en leur montrant qu’ils ont tous des potentialités.

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une