Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Ecologie: le Tour de France, cette ville qui avance de jour en jour

Même si Christian Prudhomme et ses équipes combattent farouchement son gigantisme, le Tour de France est une énorme entreprise humaine et logistique, un défi technique quotidien, qui laisse une trace carbone que certaines études comparent à celle d’un Grand Prix de F1.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Combien serez-vous, en juillet prochain, à rejoindre Bruxelles pour participer à l’énorme fête populaire qui enveloppera le Grand Départ du Tour de France, cinquante ans après le premier sacre d’Eddy Merckx ? Plusieurs centaines de milliers de visiteurs sont attendus dans la capitale de l’Europe, au fil du long week-end d’activités sur le sol belge (6-8 juillet, plus les animations préalables).

Plus grand événement sportif annuel de la planète (le 3e en chiffres absolus après les JO et la Coupe du monde de foot), le Tour de France rassemble près de 12 millions de spectateurs le long des routes de juillet, qui n’hésitent pas à parcourir plusieurs dizaines de kilomètres depuis leur lieu de résidence ou de villégiature afin d’assister aux divers passages : celui de la caravane, coloré et bruyant ; celui du peloton, furtif et envoûtant ; in fine celui des centaines de voitures, motos et camionnettes suiveuses, interminable et pétaradant cortège.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs