Accueil Société

Des moutons à cinq pattes pour redynamiser le commerce urbain

L’attractivité des villes se renforce avec l’arrivée d’activités originales. Toutes les villes voient débarquer des concepts innovants ou dans l’air du temps.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Des bars à chats à Liège, Mouscron et Namur, une taverne à thèmes axée sur la fantasy à Mons, un parc indoor de divertissements 3.0 à Charleroi, des épiceries zéro déchet un peu partout en Wallonie : une nouvelle génération de commerces débarque dans les centres-villes, grâce au soutien de fonds communaux et régionaux. Les habitudes de consommation changent : « Le chaland est en quête de nouvelles expériences, il veut de la proximité. Il a tendance à délaisser l’hypermarché pour le magasin de quartier tandis que la digitalisation du commerce et la baisse des prix stimule la créativité et la recherche de l’originalité », explique-t-on à l’Union des Classes Moyennes (UCM).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par claire albaret, lundi 8 avril 2019, 18:08

    Il s'agit simplement de commerces de niche. Pourquoi parler de moutons à cinq pattes ?

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs