Inculpé, Dimitri Fourny reste serein: «Je souhaite des nouvelles élections à Neufchâteau»

Dimitri Fourny © Belga
Dimitri Fourny © Belga

Dimitri Fourny (CDH) reste bourgmestre de Neufchâteau en affaires courantes car le scrutin du 14 octobre n’a pas encore pu être validé, dans le volet de procédure administrative, par le gouverneur du Luxembourg, faute d’accès aux documents électoraux justement saisis par la justice. Le gouverneur consacre ce jeudi une audience publique au palais provincial à Arlon.

Ambiance particulière à la salle du conseil provincial du Luxembourg

L’audience d’introduction menée par le gouverneur Schmitz a débuté. Une dizaine de membres des forces de l’ordre sont présents dans et hors du Palais provincial, de peur d’éventuels débordements…

Au premier rang, les parties civiles, à savoir la liste Pour Vous d’Yves Evrard et Maryline Clémentz (3e liste). Et une trentaine de « curieux ».

Yves Evrard à l’avant plan.
Yves Evrard à l’avant plan.

« Rien à me reprocher »

Avant l’audience, interrogé par la RTBF, Dimitri Fourny, a répété : « Je n’ai rien à me reprocher. Je souhaite qu’on procède à de nouvelles élections à Neufchâteau ».

263 procurations

Le responsable de l’administration provinciale fait rapport. L’analyse de toutes les procurations a eu lieu, soit 263 procurations. Il s’avère qu’il y a eu 36 procurations jugées irrégulières en plus des 21 déjà citées par la juge d’instruction.

L’audition des témoins a démarré mais le premier témoin, la présidente du bureau principal, refuse de répondre car elle estime craindre de violer le secret de l’instruction et engager ainsi sa responsabilité pénale.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. «
Ce sera avec le PS sans la N-VA ou avec la N-VA sans le PS
» avait dit Elio Di Rupo.

    Elections 2019: la Belgique sera-t-elle ingouvernable?

  3. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite