Accueil Économie Mobilité

Nouvelles zones 30, diminution de l'usage de la voiture...: un nouveau plan de mobilité adopté à Bruxelles

Good Move, le plan régional, a pour ambition de peser aussi sur les besoins de déplacement, sur les perceptions, sur l’information des usagers.

Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement bruxellois adopte le plan régional de mobilité en première lecture. « Coconstruction » et « qualité de vie des Bruxellois au centre de la démarche », insiste le ministre-président Rudi Vervoort.

Lancée en février 2017, la rédaction du plan Good Move vient de s’achever. Ce nouveau plan de mobilité régional à l’horizon 2030 est censé redonner de l’air à la capitale.

À lire aussi Bruxelles: le vélo et la marche au cœur de la mobilité de demain

Les inflexions de Good Move rejoignent celles de ses prédécesseurs. Avec quelques nouveautés cependant. Les objectifs du plan régional comprennent entre autres la division du territoire de la région en 50 quartiers à trafic apaisé où le trafic de trasit sera découragé, où la vitesse sera limitée à 30 km/h et où on priviliégiera les déplacements à pied, à vélo et en transport en commun. Ces quartiers seront conçus comme la « maille » ixelloise délimitée par l’avenue Louise et la rue du Trône d’un côté et la porte de namur et la place Fernand Cocq de l’autre. Avec, au centre, un tronçon de la chaussée d’Ixelles semi-piéton. Progressivement, d’autres quartiers seront aménagés de la sorte, avec une volonté de renfvoyer le trafic automobile sur les axes périphériques sans pour autant transformer ces dernier sen « égouts à voitures », assure-t-on.

Le plan de mobilité a pour objectif de diminuer de l'utilisation et de la possession de la voiture et de faciliter la marche et le vélo pour les petites distances. Il y a 5,5 millions de déplacements par jour à Bruxelles, le plan Good Move souhaite notamment diminuer le nombre de déplacements en voiture de 24 % et augmenter ceux en transports publics de 11 %. De 417,5 millions de voyages en 2018 (une progression de 43,8% en 10 ans) pour la Stib à 475 milions en 2030.

Le plan bruxellois prévoit aussi la création de 8 grands axes piétons qui seront réaménagés « à partir des besoins des piétons » où on pourra retrouver le plaisir de « flaner et de se promener ».

Contrairement à ses prédécesseurs, le plan a cependant fait l’objet d’une très large concertation auprès de tous les intervenants, publics et privé, politiques ou pas. Après son adoption en première lecture, il fera l’objet d’une enquête publique du 15/6 au 15/10, avec des séances d’information, dans les quartiers. Le prochain gouvernement analysera les remarques, adaptera le plan. Celui-ci sera finalisé fin 2019.

Dans le même temps, le gouvernement bruxellois a adopté le contrat de gestion avec la Stib. Et a annoncé que le budget d'investissement prévu pour les transports publics à Bruxelles serait étendu à 6,25 milliards euros pour la période 2019-2028.

« C’est la qualité de vie des Bruxellois que nous voulons mettre en avant », ont insisté le ministre président Rudi Vervoort (PS) et le ministre de la Mobilité Pascal Smet (SP.A).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 11 septembre 2019, 18:10

    « C’est la qualité de vie des Bruxellois que nous voulons mettre en avant », ont insisté le ministre président Rudi Vervoort (PS) et le ministre de la Mobilité Pascal Smet (SP.A). Je ne savais pas qu'il était encore et toujours le triste ministre de l’Immobilité Bruxelloise ! Quand au plan, comme l'écrit si bien monsieur Verdoodt poubelle le plus vite possible !

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, jeudi 4 avril 2019, 20:59

    Ils en parleront jusqu'au 26 mai, et après....poubelle (heureusement) !!

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 4 avril 2019, 16:53

    Encore un plan voué à la déchetterie, comme tout les autres plans de mobilité !!! Madame Léonard, si les cyclistes respectaient un peu plus la legislation routière, il y aurait beaucoup moins de morts et madame Wafelfman n'a pas tort dans son commentaire que du contraire !

  • Posté par Wafellman Fabienne, jeudi 4 avril 2019, 15:52

    Aurais-je l'outrecuidance de demander aux cyclistes, trotinettistes, mono-roletteurs, mobylettes et autres usagers dits faibles de bien vouloir respecter le code de la route ainsi que la circulation des piétons sur les trottoirs. On est dans le non-droit le plus total avec des "zigzageurs" dangereux ... surtout pour eux-mêmes.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 4 avril 2019, 16:58

    Tout-à-fait d'accord avec vous. Les vélos sont déjà interdits sur les trottoirs. Mais il faudrait aussi y interdire tous les nouveaux engins de micro-mobilité que vous dites, dont certains sont capables de vitesses impressionnantes. Leurs usagers disent, évidemment, qu'ils font attention, mais même sans la toucher, il est très possible de désarçonner une personne agée et pas très gaillarde sur ses jambes au point qu'elle en tombe et se brise quelque chose. Le code de la route valable pour les vélos s'appliquent sans doute déjà à ces engins, mais ça n'est clairement pas connu de la plupart. Je pense aussi que tous ces engins puisqu'ils sont "automobiles", devraient être immatriculés, leurs "pilotes" assurés pour les dommages que leur témérité pourrait causé, à autrui et à eux-mêmes et subir un examen théorique du code de la route, et le port du casque et l'éclairage être obligatoires. Pas plus tard que ce midi, j'ai vu un électro-trotinettiste remonter une rue (en sens interdit) à une vitesse étonnante puis prendre un virage penché comme un motard sur un circuit et éviter de peu une voiture qui venait dans l'autre sens. Tous ceux-là sont bien trop confiants en leurs capacités à maîtriser leur engin. Et confiants dans les capacités des autres à les voir et les éviter.

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb