Accueil Monde Union européenne

Brexit: l’Europe demande des clarifications à Theresa May

La Première ministre britannique Theresa May a demandé un report du Brexit jusqu’au 30 juin.

Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi, la Première ministre britannique Theresa May a demandé à repousser le Brexit jusqu’au 30 juin pour tenter de surmonter la crise politique au Royaume-Uni. Une demande qui a fait réagir plusieurs pays européens, assez sceptiques.

Donald Tusk suggère un report « flexible » du Brexit pouvant aller jusqu’à 12 mois

Le président du Conseil européen Donald Tusk a suggéré quant à lui un report « flexible » allant jusqu’à 12 mois, selon un haut responsable européen.

« Un peu prématurée », « points à clarifier », « besoin de précisions »…

La France juge « un peu prématurée » une « extension » du Brexit et reste dans l’attente d’un « plan crédible » d’ici au sommet européen du 10 avril, a réagi vendredi l’Elysée.

L’Allemagne demande à Londres des clarifications : « C’est une situation difficile. Il y a encore beaucoup de questions qui doivent être clarifiées à Londres », a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères à des journalistes en marge d’une réunion des chefs de la diplomatie du G7 à Dinard, dans le nord-ouest de la France.

Aux Pays-Bas, le Premier ministre Mark Rutte a déclaré vendredi que la demande d’un report de la sortie de l’UE ne répondait pas aux questions de Bruxelles et des autres Etats membres.

« Une lettre a été envoyée aujourd’hui qui, en ce qui me concerne, ne répond pas à la requête » de l’UE d’avoir davantage de précisions sur ce que veulent les Britanniques, a dit le Premier ministre lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lamy Maurice, dimanche 7 avril 2019, 12:44

    Reporter aux calendes grecques !!! Cela me semble correspondre à la situation actuelle .

  • Posté par Poels Jean-pierre, vendredi 5 avril 2019, 17:29

    L'organisation éventuelle d'élections européennes au Royaume Uni risque fort d'être considérée comme un référendum bis! Prendront-ils le risque d'en organiser? A ma connaissance, il n'y a pas d'obligation de vote au royaume Uni. Le taux de participation pourrait être, à lui seul, un signal!

  • Posté par Lemaire Paul, vendredi 5 avril 2019, 16:42

    Commedia dell'arte.

  • Posté par Guy Vandevelde, vendredi 5 avril 2019, 16:13

    Et allez... le poisson a mordu ! Mais comment est-ce possible de se faire manipuler comme ça ! Faut pas demander les magouilles et les dessous de table qui circulent en ce moment !

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 5 avril 2019, 16:05

    La saint Glinglin vous connaissez ?

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une