Accueil

À Bruxelles, le CDH veut associer les citoyens à la définition des grands projets

Céline Fremault tente de sortir de la mauvaise séquence politique. En poussant des jeunes. Et en avançant ses propositions pour faire de Bruxelles une « métropole reliante ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Sondages sous le seuil électoral, défection de faiseurs de voix (Joëlle Milquet, Francis Delpérée)… Le CDH bruxellois part plus qu’affaibli en campagne. « Je ne vais pas cacher que les dernières semaines ont été éprouvantes, sur le plan humain aussi, parce que ce n’est pas feint de dire que le CDH est une grande famille. » Francis Delpérée et Georges Dallemagne ne partiront quand même pas en vacances ensemble ? Sourire, diversion vers « la décision personnelle de Joëlle Milquet ». Appelée à la rescousse pour sauver un siège bruxellois à la Chambre (les humanistes en ont deux pour l’instant), qui semble du coup bancal avec son choix européen. « Georges Dallemagne est un très bon parlementaire. » 4.046 voix au dernier scrutin… « En suppléance, ici, il va se retrouver dans un rôle très différent, c’est vrai. Mais je ne vais pas passer encore sept semaines à commenter les positions personnelles des uns et des autres. Ce n’est pas avec le passé qu’on façonne le présent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pirson Pierre, samedi 6 avril 2019, 18:37

    Personnellement je trouve que Céline Fremaut est encore là pire de toutes les causes de la défaite future du cdh

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs