Disparition inquiétante de Jennifer, 12 ans: Child Focus diffuse une nouvelle photo

Disparition inquiétante de Jennifer, 12 ans: Child Focus diffuse une nouvelle photo

Le parquet de Bruxelles n’a toujours pas retrouvé la trace de Jennifer, 12 ans, disparue depuis mercredi à Uccle. La disparition est jugée inquiétante, notamment en raison du jeune âge de l’adolescente.

« Lorsque la mère est venue rechercher sa fille mercredi après-midi après l’école, elle s’est aperçue qu’elle avait disparu », a détaillé le porte-parole du parquet de Bruxelles, Denis Goeman. « Son père a signalé la disparition à la police le lendemain. Tous les moyens d’action ont été déployés mais pour l’instant, nous n’avons pas retrouvé sa trace. »

Child Focus et le parquet ont diffusé jeudi un avis de recherche. Jennifer est de corpulence normale, a les cheveux blonds et des yeux bleu-vert. Elle mesure environ 1,55 m. Au moment de sa disparition, elle portait un jeans clair, une veste courte rouge et un t-shirt noir ainsi que des baskets blanches et roses, un sac noir et un sac à dos brun clair de la marque Guess.

Toute personne détenant des informations est priée d’appeler le 116 000 ou de joindre Child Focus par mail 116000@childfocus.org

Ce vendredi Child Focus a diffusé une photo supplémentaire de la jeune fille.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20200212-3YVA7Z 2020-02-12 17:32:02

    L’Europe a un plan pour gagner la 2e manche du numérique

  2. PHOTONEWS_10297298-002

    Coronavirus: les médecins préconisent l’arrêt des consultations sans rendez-vous en cas d’épidémie

  3. Les services de renseignement détenaient secrètement la société suisse Crypto AG, autrefois leader mondial du marché des communications cryptées

    Le Comité R ouvre une enquête sur l’opération Rubicon, le «coup du siècle» de la CIA

La chronique
  • Ecoles: que faire du cours de morale?

    C’est un enjeu dérisoire au regard de la marche du monde, mais il est révélateur des ambiguïtés de la politique belge, et plus précisément francophone.

    En vertu de l’article 24 de la Constitution, qui prolonge sur ce point le Pacte scolaire, les écoles publiques doivent offrir le choix entre l’enseignement d’une des religions reconnues et celui de la morale non confessionnelle. La création d’un cours de philosophie et citoyenneté n’a pas modifié cet état de fait : elle a seulement réduit l’horaire consacré à ces cours à une heure par semaine au lieu de deux.

    Le cours de morale non confessionnelle reste donc organisé. Or il se trouve que, au 1er septembre 2021, ses enseignants devraient détenir un « certificat en didactique du cours de morale non confessionnelle » pour exercer leur fonction. Ce certificat doit donc être mis en place, mais cela suppose de répondre au préalable à une question difficile : à quoi sert encore le cours de morale, aujourd’hui ?

    Lorsque l’on a commencé à...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: des acteurs qui tournent en rond dans une pièce sans portes ni fenêtres

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite