Accueil Belgique Politique

Trafic de visas humanitaires: Maggie De Block va s’expliquer avec Donald Trump

Les États-Unis ont demandé des explications sur les visas humanitaires que Theo Francken a octroyés à 1.502 Syriens.

Temps de lecture: 2 min

La ministre en charge de l’Asile et de la Migration, Maggie De Block (Open VLD), confirme que l’ambassade américaine a demandé dans un courrier des explications sur les visas humanitaires que l’ex-secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) a octroyés via des intermédiaires à 1.502 ressortissants syriens. « Nous allons expliquer aux Américains que cette pratique a cessé depuis que j’ai repris le département », réagit samedi Mme De Block.

Francken dans la ligne de mire

Theo Francken est sous le feu des critiques depuis qu’il est apparu au début de l’année que des intermédiaires avaient délivré des visas humanitaires à ces 1.502 personnes. Une enquête de l’Office des étrangers a révélé que 121 Syriens sont actuellement introuvables, dont au moins 107 figuraient sur une liste de l’intermédiaire le plus connu dans cette affaire, Melikan Kucam (N-VA).

Dans un courrier envoyé au ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR), le gouvernement américain demande aujourd’hui des éclaircissements. Cette missive est arrivée samedi matin, via les Affaires étrangères, au cabinet de la ministre en charge de l’Asile et de la Migration, précise Maggie De Block.

► Trafic de visas humanitaires : « Cette affaire ne concerne que les Belges », répond Francken à Trump

La Belgique est l’un des 50 pays « privilégiés » dont la population ne doit pas acquérir de visa pour se rendre aux États-Unis. La ministre entend veiller à ce que les citoyens belges continuent à pouvoir voyager de manière simple vers les États-Unis.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par BRASSIENE Jean-Louis, dimanche 7 avril 2019, 10:58

    Ah! Le gendarme de la planète exige des comptes à la Belgique. Oserions-nous agir de la même façon avec l’administration Trump vis-à-vis de sa politique migratoire, en particulier la séparation quasi systématique des enfants de leur famille au passage de la frontière mexicaine? Des violeurs, des trafiquants de drogue, des criminels, des terroristes! répondront-ils. Sans preuve à l'appui évidemment... Que fait la communauté internationale? Rien, car il paraît que cela ne la regarde pas, c'est de la popote interne. La Belgique, l'Europe tremblent comme des feuilles mortes en automne devant Trump.

  • Posté par Wafellman Fabienne, samedi 6 avril 2019, 23:26

    Elle pourrait lui demander des explications sur la politique de DT envers les migrants mexicains et autres.

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , samedi 6 avril 2019, 19:44

    Maggie cherche donc à se faire connaître sur le plan international. Ponce Pilate lui n'est pas au courant.

  • Posté par Poullet Albert, samedi 6 avril 2019, 18:41

    La NVA n'a pas grand chose à faire avec la réputation de la Belgique à l'étranger !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs