D1A: le Sporting Charleroi s’impose sur le fil à Eupen grâce à Jérémy Perbet (0-1)

D1A: le Sporting Charleroi s’impose sur le fil à Eupen grâce à Jérémy Perbet (0-1)
Belga

Battu lors des deux premières journées du playoff 2A, le Sporting de Charleroi, qui allait arriver in extremis à ses fins grâce à un but de son attaquant français Jeremy Perbet dans les arrêts de jeu, n’avait d’autre alternative que vaincre à l’AS Eupen dimanche soir, pour pouvoir encore caresser un mince espoir de terminer en tête de la poule.

Il a donc pris d’emblée les choses en mains au Kehrweg.

Mais l’Alliance a réussi à équilibrer les échanges, et aurait même pu mener au repos.

Un coup-franc de son capitaine Luis Garcia a en effet touché le poteau à la 45e.

Adama Niane avait auparavant tiré juste au-dessus de la transversale d’Hendrik Van Crombrugge, après une interception manquée de Rocky Bushiri, à la 38e.

Eupen se montra le plus pressant à la reprise, Yuta Toyokawa sollicitant notamment le gardien carolo Nicolas Penneteau à la 55e.

Mais son tir aboutit en plein dans les bras du Français.

On s’acheminait vers un nul blanc lorsque Victor Osimhen a débordé sur le flanc droit dans le temps additionnel, avant de servir Perbet, qui avait remplacé Marco Ilaimaharitra à la 83e, dans le rectangle.

Celui-ci a calmement pivoté autour d’Alessio Castro-Montes, avant de frapper hors de portée de Van Crombruggen (0-1, 90e+2, score final).

C’est le 105e but de Perbet en Jupiler Pro League, le 36e pour Charleroi, le 6e cette saison.

Charleroi, désormais quatrième avec 3 points, accueille Westerlo (5 points), troisième, dimanche prochain.

Eupen, cinquième, a également 3 points, avant son déplacement de samedi au Beerschot Wilrijk (1 point), sixième et dernier.

Enfin Saint-Trond, leader avec 7 points, reçoit Ostende (6 points), son dauphin, samedi à l’occasion de la tête d’affiche de la 4e journée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10852191-011

    Coronavirus: que faire si l’on a des symptômes?

  2. La récente dénonciation de certains abus a mis en évidence un manque d’informations chez les étudiants sur leurs droits et sur les structures d’aide existantes.

    Les universités renforcent leurs dispositifs anti-harcèlement

  3. PHOTONEWS_10669380-007

    Rensenbrink ou l’élégance rare du footballeur en smoking

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite