Procès des hébergeurs: le procureur en seconde sess’

Procès des hébergeurs: le procureur en seconde sess’
EPA.

Le procès en appel de ceux que l’on avait appelés « les hébergeurs de migrants » n’est pas près d’avoir lieu. En décembre dernier, 7 personnes (plus une par défaut) avaient été condamnées à des peines de prison avec sursis pour trafic d’êtres humains et quatre autres personnes, dont deux journalistes de la presse féminine qui hébergent des migrants chez elles, avaient été acquittées. Le parquet général avait fait appel de ce jugement le 12 janvier. Ce mardi, une audience préliminaire devait fixer le calendrier du procès d’appel, qui aurait pu commencer début 2020. C’était sans compter sur le fait que le tribunal a demandé au procureur général de revoir sa copie. Ou plus exactement : d’en fournir une. Le parquet général doit donc motiver par écrit son réquisitoire d’appel, et notamment expliquer pourquoi les quatre acquittements ne lui convenaient pas. Le procureur passera en « seconde sess’ » le 11 septembre prochain. Le procès en tant que tel sera retardé de plusieurs mois supplémentaires. Entre-temps, Anouk Van Gestel pourrait devenir députée fédérale, puisque l’ex-rédactrice en chef du magazine Marie-Claire est candidate aux fédérales sur la liste Ecolo à Bruxelles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous