Plan de fréquences: 3 dossiers jugés irrecevables sur 126

© D.R.
© D.R.

Le CSA a publié ce jeudi la liste des candidatures radios jugées recevables dans le cadre de l’appel d’offres pour le futur plan de fréquences FM et DAB+ (radio numérique). Sur les 126 dossiers qui lui ont été adressés, 123 ont été retenus par le régulateur. Trois candidatures ont été jugées irrecevables en FM et en DAB+ et deux candidatures sont recevables en FM mais pas en DAB+. Ces exclusions concernent de « petites » radios (Turkuaz FM, Radio Darna, Radio Souvenirs…).

Toutes les grandes radios ont reçu le feu vert espéré pour leurs différents projets. C’est aussi le cas de LN24, le nouveau projet de chaîne d’info en continu ainsi que les télés locales, qui veulent lancer une radio en réseau baptisée « Nos radios ». Ce dossier a suscité la polémique car les télés locales sont largement subsidiées par les pouvoirs publics alors que le plan de fréquences est normalement réservé au secteur privé. Le groupe RTL a déjà annoncé qu’il irait devant le Conseil d’Etat si une fréquence était attribuée à celles-ci. Il ne faut pas voir dans la décision actuelle du CSA une prise de position sur cette question sensible. A ce stade, l’organe de régulation s’est borné à mener une analyse essentiellement formelle et administrative des dossiers : respect des délais et des conditions d’envoi du dossier de candidature, existence d’un plan financier à trois, dépôt effectué par une personne morale… A noter qu’en parallèle à cette candidature, quatre télés locales ont aussi déposé un dossier pour obtenir des fréquences en tant que radio locale : BX1, Télé Sambre (Charleroi), No Télé (Tournai) et Télé MB (Mons-Borinage).

Le CSA va devoir maintenant juger tous ces dossiers sur le fond et déterminer lesquels peuvent obtenir les précieuses fréquences en sachant qu’il n’y aura pas de places pour tout le monde. En FM, il y a 82 places pour les radios locales, 6 pour les radios en réseau (couverture de l’ensemble ou d’une bonne partie de la Wallonie et Bruxelles) et 4 pour des radios provinciales, soit 92 places. Or il y a 123 dossiers retenus… Certes, certains candidats visent uniquement le DAB+ (le CSA n’a pas communiqué ce que les radios demandaient) mais ils seront sans doute très minoritaires. Le manque de places va surtout se marquer au niveau des deux réseaux multivilles actuellement occupés par Fun Radio et DH Radio. Cinq nouveaux candidats convoitent ces places : Mint (groupe RTL), Chérie FM (Ngroup), une radio centrée sur la musique des années 60 (Ngroup), les télés locales et LN24.

Sur le même sujet
Radio-tvPersonne morale
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous