Accueil Monde Europe

Pourquoi l’Equateur a voulu déloger Julian Assange de son ambassade

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, réfugié depuis sept ans dans l’ambassade d’Equateur, à Londres, a été arrêté par la police britannique.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

Julian Assange, 47 ans, a été arrêté aujourd’hui, jeudi 11 avril, par des agents du service de la police métropolitain (MPS) à l’ambassade d’Équateur », a annoncé Scotland Yard. Selon Wikileaks, la police a été « invitée » par l’ambassadeur équatorien pour arrêter Assange.

Un enième épisode dans cet interminable feuilleton diplomatico-judiciaire. Rétroactes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par COLLA René, jeudi 11 avril 2019, 22:59

    Question à Van Obberghen Paul : la liberté de la presse, c'est quoi pour vous ?

  • Posté par Bacho Yves, jeudi 11 avril 2019, 16:17

    Je crains que le scenario soit, un peu de prison en Angleterre, puis extradition à la Suède ou suite à un non-lieu (et même ça peut changer) il va être extradé vers les Etats Unis pour y être condamné à mort.

  • Posté par Rasir Yves, jeudi 11 avril 2019, 14:48

    Un jour très noir pour la liberté de la presse, Le SOIR n'a pas l'air de s'en rendre compte

  • Posté par Alexandre Fabienne, jeudi 11 avril 2019, 16:12

    La liberté de la presse est en jeu car Wiki leaks est une organisation qui, se basant sur le droit à la liberté d'expression, permet aux lanceurs d'alerte de pouvoir s'exprimer via les médias. D'autre part, Wikileaks fait parvenir aux médias de nombreux faits totalement illégaux commis avec la bénédiction de divers gouvernements qui les cautionnent et les tiennent secrets sous prétexte de la sécurité d'état.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 11 avril 2019, 15:33

    En quoi la liberté de la presse a-t-elle à voir avec cette affaire? C'est peut être justement parce que cela n'a pas grand chose à voir avec la liberté de la presse que Le Soir ne fait pas de lien.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs