Elections en Israël: le comité électoral confirme la victoire de Netanyahu

Elections en Israël: le comité électoral confirme la victoire de Netanyahu

Benjamin Netanyahu et son parti conservateur, le Likoud, ont remporté les élections de mardi, a confirmé le comité électoral tard jeudi après le comptage de l’ensemble des votes.

>Elections en Israël: Benny Gantz, l’adversaire de Netanyahu, reconnait sa défaite

Le Likoud a décroché 36 sièges sur 120 au parlement, tandis que la coalition centriste Bleu-blanc de Benny Gantz en a gagné 35. Le parti Nouvelle droite du ministre de l’Enseignement Naftali Bennett et de la Justice Ajelet Schaked n’est parvenu à en remporter aucun.

Les résultats définitifs doivent être publiés le 17 avril, selon le comité électoral.

65 sièges

Le parti ultra-orthodoxe Shas est devenu la troisième formation de la Knesset avec huit sièges, tandis que Judaïsme unifié de la Torah, également très religieux, a maintenu sept de ses huit sièges.

Le Parti travailliste et l’alliance arabe Hadash-Taal ont chacun remporté six sièges, alors que le parti ultranationaliste Israel Beytenou mené par l’ancien ministre de la Défense Avigdor Lieberman et l’union des droites ont pris cinq sièges chacun.

Avec un soutien de ses partenaires de coalition, Benjamin Natanyahu pourra compter sur une majorité de 65 sièges.

Les médias israéliens notaient jeudi que des problèmes techniques avaient marqué le processus, amenant les partis de droite à demander un recomptage.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite