EuroMillions Basket League: les licences accordées et une nouvelle formule de la compétition définie

EuroMillions Basket League: les licences accordées et une nouvelle formule de la compétition définie
Belga

La commission des licences de la Pro League de basket a accordé les licences pour la saison prochaine vendredi. En outre, la nouvelle formule de l’EuroMillions Basket League qui entrera en vigueur la saison prochaine a été définie.

Le Brussels, Ostende, Mons, Alost, Limburg United, Malines, Charleroi et Anvers ont tous obtenu une licence A. Liège et Louvain ont reçu une licence B. Ces deux derniers clubs ne pourront pas jouer de compétition européenne la saison prochaine.

La Pro League a aussi précisé la nouvelle formule du championnat. La saison régulière se jouera en deux tours et 26 journées. Le premier se jouera du 14 septembre au 23 novembre (8 journées) en deux poules, dans lesquelles les équipes seront réparties en fonction du classement final de la saison régulière cette saison. La poule A abritera les clubs 1-3-5-7-9 de la saison en cours alors que dans la poule B les clubs 2-4-6-8-10 s’affronteront. Au sein d’une poule, chaque club s’affrontera une fois en déplacement et une autre à domicile.

Après la trêve consacrée à l’équipe nationale (25 novembre-3 décembre), le deuxième tour de championnat se déroulera du 7 décembre au 8 mai 2020. Dans ce tour, tous les clubs s’affrontent à une reprise en déplacement et à domicile (18 journées). Les points du premier tour seront conservés au début du deuxième tour.

Le calendrier de la nouvelle saison sera publié après la fin de la compétition régulière actuelle, le 19 mai. Le format des playoffs pour la saison prochaine sera déterminé lors de l’assemblée générale de la Pro League de basketball en septembre.

Le Président Arthur Goethals s’est dit satisfait des licences obtenues par toutes les équipes, ainsi que de la nouvelle formule de compétition. « Nous sommes heureux que tous nos clubs aient obtenu leur licence. Dans la nouvelle formule, les clubs ont l’espace nécessaire pour planifier parfaitement leurs matchs, même pour les fans, il y aura assez de place pour respirer à la fin de la saison régulière ».

Toutes les compétitions en harmonie

« La compétition régulière, les compétitions européennes de clubs et les vitrines internationales sont en parfaite harmonie les unes avec les autres », poursuit Goethals. L’accent sera mis davantage sur les playoffs comme point culminant absolu, alors que dans la formule actuelle, le point noir est près l’octroi des licences, la nouvelle formule de concours pourrait également être complétée définitivement. La saison régulière se terminera la saison prochaine en deux rondes de ligue. Le premier tour se déroulera du 14 septembre au 23 novembre et se jouera en deux poules, dans lesquelles les équipes seront réparties en fonction du classement final de la saison régulière cette saison. La poule A abrite les clubs 1-3-5-5-7-7-9 de la saison en cours alors que dans la poule B les clubs 2-4-6-6-8-10 s’affrontent. Au sein d’une piscine, chaque club s’affrontera une fois dehors et à la maison.

Après la pause pour l’équipe nationale (25 novembre-3 décembre), le deuxième tour de championnat commence, qui se déroule du 7 décembre au 8 mai 2020. Dans ce tour de la ligue, tous les joueurs de la première ligue s’affrontent une seule fois et à la maison. Les points du premier tour de la ligue seront conservés au début du deuxième tour.

Le calendrier de la ligue pour la nouvelle saison sera publié après la fin de la compétition régulière, le 19 mai. Le format des séries éliminatoires pour la saison prochaine sera déterminé lors de l’assemblée générale de la Ligue Pro de basketball en septembre.

Le Président Arthur Goethals s’est dit satisfait des licences obtenues par toutes les équipes, ainsi que de la nouvelle formule de compétition. « Nous sommes heureux que tous nos clubs aient obtenu leur licence. Dans la nouvelle formule, les clubs ont l’espace nécessaire pour planifier parfaitement leurs matchs, même pour les fans, il y aura assez de place pour respirer à la fin de la saison régulière ».

« La compétition régulière, les compétitions européennes de clubs et les vitrines internationales sont en parfaite harmonie les unes avec les autres », poursuit Goethals. « L’accent sera mis davantage sur les playoffs comme point culminant absolu, alors que dans la formule actuelle, l’accent porte sur les matchs back-to-back à la fin de la saison régulière. En bref : un calendrier clairement lisible avec un bon mélange de basket de championnat, de basket européen et international, avec comme cerise sur le gâteau un format de playoffs renouvelé qui sera finalisé en septembre. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Les U20 belges ont décroché la troisième des Championnats d’Europe Division B, ce qui les propulse en Division A.

    Par Guillaume Zaracas

    Basket

    L’avenir du basket belge s’annonce radieux

  • Remco Evenepoel. Photo 
: Photonews.

    Le WE sportif en 60 secondes

  • PHOTONEWS_10737547-007

    Par AFP/Belga

    Basket

    Mondial de basket: James Harden compte faire l’impasse

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Si le Myanmar annonce des mesures de retour et que le Bangladesh s’engouffre dans la brèche, non seulement peu de Rohingyas sont candidats au retour mais les experts internationaux confirme que les conditions ne sont pas réunies.

    Deux ans après, l’impossible retour des Rohingyas

  2. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  3. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite