Accueil Société Régions Bruxelles

Une chênaie cathédrale en forêt de Soignes

Le gouvernement bruxellois a approuvé le plan de gestion 2019-2042. Les trois régions vont notamment harmoniser les équipements et la signalétique mais aussi repenser les accès.

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 6 min

Promenons-nous dans les bois. Oui, mais pas n’importe où. Telle est l’une des recommandations actées dans le plan de gestion 2019-2042 qui a été adopté en deuxième et dernière lecture par le gouvernement bruxellois. Ce plan ambitieux met en exergue les grandes lignes de travail « que les gestionnaires de la forêt se proposent de suivre dans les vingt années à venir », indique Bruxelles Environnement. Fort de près de 5.000 hectares, ce joyau vert composé en grande partie de hêtres s’étend sur les trois régions du pays (56 % sont gérés par la Région flamande, 6 % par la Région wallonne et 38 % par la Région bruxelloise) qui travaillent de concert à la préservation du patrimoine naturel. Celles-ci collaborent au sein d’un cadre interrégional qui a permis la mise sur pied d’un schéma de structure visant à coordonner des objectifs communs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs