21 degrés en fin de semaine: les prévisions météo région par région

© Belga
© Belga

De belles éclaircies illumineront la matinée de lundi, puis des nuages se formeront mais le temps restera sec avec des températures en légère hausse, indique l’Institut royal météorologique.

Le ciel sera partiellement nuageux en deuxième partie de journée bien que les éclaircies pourront encore être larges, surtout sur l’ouest et le sud-ouest du pays. Le mercure atteindra les 11ºC sur les hauteurs ardennaises et localement 16ºC sur le centre du territoire. Le vent sera modéré.

Le ciel se dégagera à nouveau durant la nuit. Des nuages d’altitude envahiront ensuite le pays à partir de la frontière française. Les minima, qui ne devraient plus atteindre le seuil de gelée, seront compris entre 2ºC en Haute Belgique et 7ºC sur l’ouest.

► Météo : dans quelle région il va faire 20 degrés

Les prévisions des prochains jours

Mardi, les températures atteindront des valeurs comprises entre 12 degrés sur les hauts plateaux de l’Ardenne et 17 ou 18 degrés en Flandre. Le vent sera modéré d’est à sud-est.

Mercredi, des maxima de 11 à 15 degrés avec un vent faible à parfois modéré de sud à sud-ouest.

Jeudi, le mercure grimpera jusqu’à 19 degrés.

Vendredi, l’IRM annonce 21 degrés.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite