Accueil Monde Europe

Finlande: la victoire des sociaux-démocrates n’éclipse pas la montée de l’extrême droite

L’extrême droite devient la deuxième force politique du pays.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est une nuit électorale à suspense qu’a vécue la Finlande, entre dimanche et lundi, et qui s’est conclue par une victoire sur le finish pour les sociaux-démocrates. Le parti de l’ex-leader syndical Antti Rinne réunit 17,7 % des voix. Mais juste derrière, à 17,5 %, figurent les Vrais Finlandais, l’extrême droite menée par l’ancien député européen Jussi Halla-alo. Le leader de la gauche, qui espérait ce retour au pouvoir depuis vingt ans, s’est félicité que « les sociaux-démocrates (soient) le parti du Premier ministre, pour la première fois depuis 1999 ». Celui qui affichait le sourire le plus large, cependant, était bien de l’autre bord politique : « Je ne m’attendais pas à un tel résultat, personne ne s’attendait à cela », s’est réjoui Jussi Halla-aho.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs