Les chats hybrides et «Fold» seront interdits à Bruxelles

Les chats hybrides et «Fold» seront interdits à Bruxelles

Le gouvernement bruxellois a approuvé en première lecture un avant-projet d’arrêté visant à interdire la détention, l’élevage et la commercialisation de chats hybrides et «Fold», indique lundi la secrétaire d’Etat bruxelloise en charge du Bien-être animal, Bianca Debaets. Ces chats présentent «trop de risques liés à leur comportement et à leur santé», avance-t-elle dans un communiqué, confirmant ainsi une information de La Dernière Heure.

> En Wallonie, les animaux auront désormais leur «code du bien-être»

> Code du bien-être animal: ce qui change quand vous adoptez un chat ou un chien

Les deux races les plus courantes de chats hybrides en Belgique - le Bengal et le Savannah - ont un comportement inadapté à la vie en captivité, soutient le communiqué. En outre, ils présentent un problème de manque de fertilité et leur période de gestation diffère de celle des chats domestiques. «Lors d’accouplements, le risque d’agression est très élevé.» Leur élevage et leur détention seront à l’avenir proscrits, sauf pour les Bengal à partir de la cinquième génération.

Malformations

Les chats «Fold» (Scottish Fold et Highland Fold) souffrent quant à eux d’un problème génétique pouvant entraîner des malformations du cartilage et de très fortes douleurs. Leurs oreilles courtes repliées vers l’avant sont dues à une mutation génétique «qui entraîne des anomalies importantes au niveau du cartilage des oreilles mais aussi de l’ensemble du squelette», souligne la secrétaire d’Etat dans son communiqué. Cette malformation provoque des douleurs importantes et de l’arthrite chronique. L’élevage, la commercialisation et la détention de ces félins seront dès lors interdits, avec pour but final une extinction progressive de la race.

Les propriétaires de chats «Fold» ou hybrides pourront les conserver jusqu’à leur mort à condition qu’ils soient stérilisés. Pour les chats hybrides, leurs maîtres devront demander une autorisation spéciale à la Région bruxelloise.

L’interdiction se base sur deux avis du Conseil bruxellois du bien-être animal.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite