Les chats hybrides et «Fold» seront interdits à Bruxelles

Les chats hybrides et «Fold» seront interdits à Bruxelles

Le gouvernement bruxellois a approuvé en première lecture un avant-projet d’arrêté visant à interdire la détention, l’élevage et la commercialisation de chats hybrides et «Fold», indique lundi la secrétaire d’Etat bruxelloise en charge du Bien-être animal, Bianca Debaets. Ces chats présentent «trop de risques liés à leur comportement et à leur santé», avance-t-elle dans un communiqué, confirmant ainsi une information de La Dernière Heure.

> En Wallonie, les animaux auront désormais leur «code du bien-être»

> Code du bien-être animal: ce qui change quand vous adoptez un chat ou un chien

Les deux races les plus courantes de chats hybrides en Belgique - le Bengal et le Savannah - ont un comportement inadapté à la vie en captivité, soutient le communiqué. En outre, ils présentent un problème de manque de fertilité et leur période de gestation diffère de celle des chats domestiques. «Lors d’accouplements, le risque d’agression est très élevé.» Leur élevage et leur détention seront à l’avenir proscrits, sauf pour les Bengal à partir de la cinquième génération.

Malformations

Les chats «Fold» (Scottish Fold et Highland Fold) souffrent quant à eux d’un problème génétique pouvant entraîner des malformations du cartilage et de très fortes douleurs. Leurs oreilles courtes repliées vers l’avant sont dues à une mutation génétique «qui entraîne des anomalies importantes au niveau du cartilage des oreilles mais aussi de l’ensemble du squelette», souligne la secrétaire d’Etat dans son communiqué. Cette malformation provoque des douleurs importantes et de l’arthrite chronique. L’élevage, la commercialisation et la détention de ces félins seront dès lors interdits, avec pour but final une extinction progressive de la race.

Les propriétaires de chats «Fold» ou hybrides pourront les conserver jusqu’à leur mort à condition qu’ils soient stérilisés. Pour les chats hybrides, leurs maîtres devront demander une autorisation spéciale à la Région bruxelloise.

L’interdiction se base sur deux avis du Conseil bruxellois du bien-être animal.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite