Accueil Culture Scènes

(A+X+P), équation à plusieurs inconnues

S’inspirant d’ateliers avec des personnes âgées, des réfugiés mineurs isolés et des adultes en insertion professionnelle, Mauro Paccagnella et Eric Valette frottent la danse à la vie. En ouverture du D Festival.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le titre n’est pas franchement aguicheur. Il pourrait même faire fuir ceux qui ont encore des sueurs froides au souvenir des équations différentielles et autres à l’école. Pourtant, (A+X+P) n’a rien d’un calcul alambiqué. Il s’agit surtout d’additionner des corps et de multiplier les passerelles. (A), ce sont les artistes, dont Mauro Paccagnella (chorégraphe) et Eric Valette (artiste plasticien). (X), ce sont des personnes rencontrées par ces mêmes artistes lors d’ateliers avec des populations fragilisées : des personnes âgées (pensionnaires de la résidence Sainte-Gertrude, dans les Marolles), des réfugiés mineurs isolés (en accueil au centre Fedasil), et des adultes en insertion socioprofessionnelle (en formation à la Centrale culturelle bruxelloise). (P) enfin, c’est nous, le public.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs