Fouilles, supporters interdits, policiers…: les mesures de sécurité seront renforcées dimanche à Anderlecht

@News
@News

Une réunion relative à la sécurité du match à domicile du RSC Anderlecht dimanche contre La Gantoise a eu lieu lundi après-midi. Il a notamment été décidé de renforcer les fouilles à l’entrée pour éviter des incidents similaires à ceux ayant mené à l’interruption du match Standard-Anderlecht vendredi soir à Sclessin.

L’échevin de la Prévention Alain Kestemont, bourgmestre faisant fonction en l’absence d’Éric Tomas, explique qu’aucune précision sur le dispositif policier décidé ne sera communiquée, et ce par mesure de précaution.

Les policiers seront mobilisés en renfort du service de sécurité privé aux entrées du stade afin que des fouilles approfondies puissent être réalisées.

Les joueurs d’Anderlecht de retour à Neerpede dans un bus endommagé par les supporters (vidéo)

Des moyens supplémentaires seront également donnés à la team Preuves et Identification de la police. Ces agents sont notamment chargés de rechercher les fauteurs de troubles et de regarder les images des caméras de surveillance. « La zone Midi se rend mardi à la police de Liège pour analyser les vidéos des incidents de vendredi », souligne Alain Kestemont. « À l’heure actuelle, plusieurs supporters en cause ont déjà été identifiés. »

Les supporters fautifs sanctionnés

Un groupe de travail, qui rassemblera le Sporting d’Anderlecht, la zone de police de Bruxelles-Midi et les autorités communales, a été créé en vue de mettre en œuvre tous les moyens possibles pour empêcher la vente de billets à des supporters identifiés pour avoir causé des troubles par le passé. Il se penchera également sur la question du renfort de la sécurité pour la saison prochaine.

Standard – Anderlecht: les dégâts causés par les supporters des Mauves sont importants, le bilan est lourd (photos)

« Toutes les mesures sont prises pour garantir l’ordre public dimanche et pour assurer le bon déroulement du match », a assuré Alain Kestemont.

Une réunion sur la sécurité précède chaque match organisé au stade Constant Vanden Stock. Elle réunit notamment des représentants de la police, du service de sécurité privé qui s’occupe des entrées des spectateurs, des pompiers, de la Croix-Rouge et du club de football.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

  3. Selon les dernières estimations, l’Europe des nations et des libertés, groupe auquel appartiennent notamment la Ligue de Salvini, le Rassemblement national de Le Pen, le FPÖ du déchu Strache, le Vlaams belang, les Allemands de l’AfD et le Parti pour la liberté de Wilders, obtiendrait 75 sièges sur les 751.

    Elections européennes: la droite radicale populiste va-t-elle dominer le scrutin européen?

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite