Angèle dévoile le clip de «Balance ton quoi»

Cendrillon dans son château, caressant son petit chat… puis faisant un gros f*ck. Pour illustrer Balance ton quoi, nouvel extrait de son album abordant la question du sexisme ordinaire en faisant référence aux mouvements #BalanceTonPorc et #MeToo, Angèle choisit un univers à la fois ludique et drôle, mais criant de vérité.

Réalisé par sa fidèle complice Charlotte Abramow, le clip (imaginé comme un petit film) commence dans un tribunal imaginaire, dédié aux affaires de sexisme. Le verdict ? La rééducation. Les coupables sont envoyés à l’« Anti-Sexism Academy », où l’on retrouve le comédien Pierre Niney, qui s’est mué en cliché machiste refusant d’entendre le « non » d’une femme.

« Beaucoup de thèmes sont ici évoqués avec la volonté d’illustrer un féminisme intersectionnel et inclusif : question de genres, harcèlement sexuel, consentement, (…), charge mentale… », explique Charlotte Abramow dans sa note d’intention. Une manière de sensibiliser toutes les générations à une problématique toujours actuelle. L’occasion aussi de créer une collection capsule des uniformes de l’« Anti-Sexism Academy » arborés dans le clip. Et de reverser les bénéfices à deux associations féministes.

« Le Féminisme, c’est bien. »

Sur le même sujet
MusiqueAngèle
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous