Accueil

«The Campenator», son vélo à 15.000 euros

Le Flandrien devra tenir une fréquence de pédalage de 100 ou 102 rotations par minute.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Développé par Ridley, après trois années de tests, le vélo de Victor Campenaerts a forcément été dessiné et fabriqué avec précision. Du sur-mesure, pour un coût de quelque 15.000 euros. Voici les principales caractéristiques d’une machine baptisée « The Campenator », après vote des internautes.

Le cadre. En carbone et totalement adapté aux mensurations et à la position en machine de Victor Campenaerts. Il s’agit d’une évolution très précise du modèle Arena TT, conçu pour la poursuite olympique à Rio (Jasper de Buyst et Jolien D’Hoore). Le cadre est enduit de laque et vernis, même si des tests avaient préalablement été effectués avec une peinture pour avions. Mais celle-ci, coûteuse, n’offrait aucune garantie d’amélioration, la piste a été abandonnée.

Le poids. 7,6 kilos, soit un peu plus qu’un vélo de route habituel. Une donnée peu importante une fois que le rythme de croisière est trouvé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs