Accueil Monde France

Les propriétaires forestiers français appelés à donner chacun un chêne pour Notre-Dame de Paris

Les dons peuvent également être faits sous forme d’argent.

Temps de lecture: 2 min

Que chaque propriétaire forestier en France donne un chêne pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame à Paris après l’incendie qui l’a ravagée : c’est l’appel lancé mardi par la fondation Fransylva, qui assure la promotion des forêts privées de France.

« La fondation Fransylva mobilise les 3,5 millions de propriétaires privées de forêts en France pour leur demander de donner un chêne pour la reconstruction de Notre-Dame », a indiqué à l’AFP Jean-Etienne Rime, président de cette fondation abritée par la Fondation du patrimoine.

« La filière française du bois va s’organiser pour fournir du chêne français, et va participer y compris financièrement à la reconstruction de la cathédrale » a précisé Michel Druilhe, président de l’interprofession France Bois Forêt qui réunit les forestiers privés, l’Office National des Forêts, les communes forestières, toutes les scieries et entreprises du bois. « 3,5 millions (de propriétaires) c’est colossal ! » a estimé M. Rime, « il y a beaucoup de petites propriétés (…) nous mobilisons tout ces gens-là. »

Les dons également sous forme d’argent

Les dons peuvent également être faits sous forme d’argent, a-t-il ajouté, en insistant sur le souhait de la fondation que « la charpente de Notre-Dame soit reconstruite avec du chêne français ».

« Comme nous sommes dans une logique de pérennité, parallèlement, ils doivent s’engager à planter un chêne », insiste M. Rime en expliquant que « la forêt est le seul univers où on travaille pour les générations futures ».

Des chênes anciens

« C’est le parallèle avec Notre-Dame : l’homme qui a posé la première pierre de la cathédrale savait qu’il ne verrait pas celle-ci construite ; c’est une tradition vivante », a-t-il assuré.

M. Rime explique que pour rebâtir cette charpente il faut « des chênes anciens, plantés au XIXe siècle », de 150 à 200 ans et de 2 mètres à 2,50 mètres de diamètre. « La quantité ne sera pas colossale et nous avons largement ce qu’il faut. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs