Accueil Opinions Chroniques

Incendie à Notre-Dame: Etat collecteur d’impôts, les riches font le travail à votre place

Les familles Pinault et Arnault feront un don respectivement de 100 et 200 millions pour la réfection de la cathédrale. Un geste fort, mais qui trahit aussi les véritables motivations de ces capitaines d’industrie...

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 6 min

Pendant que la cathédrale Notre-Dame flambait, lundi soir, et que les grandes chaînes de télévision faisaient leur travail avec dignité, deux fautes de goût ont altéré la tristesse ambiante. Deux détails, dira-t-on peut-être, mais qui sont révélateurs de l’époque.

La première faute de goût est due à Jean-Luc Mélenchon, vers la fin d’une interview par ailleurs très sobre, empathique, cultivée comme il en est capable. Interrogé sur le caractère futile de la politique dans de telles circonstances, il a lâché cette phrase : « Moi j’ai souhaité que le président se taise, il le fait, je le remercie, moi j’ai pas la tête à la politique pendant 24 heures… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 18 avril 2019, 20:58

    Henri Delporte, votre chantage n'est pas très sérieux. Si vous n'êtes pas d'accord, libre à vous de le dire et d'échanger des arguments pour ce faire. Votre réaction intolérante ne vous grandit pas. Le Soir est un espace de dialogue et d'échange pas un organe à votre botte parce que vous payez l'abonnement. Ca ferait beaucoup trop de directeur de la ligne éditoriale, vous ne pensez pas?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 18 avril 2019, 15:50

    Il est étonnant de constater l'empressement de certains à défendre les riches, dont ils ne font pas partie puisqu'ils ont le temps de poster des commentaires. Le servage n'existe plus depuis bien longtemps mais la mentalité de serf a encore de beaux jours devant elle.

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 18 avril 2019, 20:54

    Entièrement d'accord avec vous. M. de Coorebyter décrit ici parfaitement la dérive qui est à l'oeuvre, le capitalisme sans frontière qui se joue des Etats a rétabli une nouvel forme d'ancien régime. Un régime ou les Seigneurs ne paient que ce qu'ils ont envie de payer, si ils ont envie de payer et ce pourquoi ils ont envie de payer. Sans compter au passage le financement d'opération de com' (et il n'est qu'à voir la réaction de certains neuneu pour en démontrer l'efficacité). Les "sujets" eux n'ont pas voix au chapitre, ils devront eux, s'acquitter de l'impôt. Et il est assez pitoyable de voir assez souvent des gens qu'on peut deviner de la classe moyenne relativement élevée applaudir un modèle où ils sont finalement eux mêmes les cochons payeurs puisque enfin, il faut quand même bien financer l'Etat, son fonctionnement collectif, les routes, y compris pour les seigneurs qui ne la paie pas et pour reprendre M. Godefroid qui semble préférer la jungle et l'absence de santé (y compris le développement des épidémies je présume!). La paix sociale en vérité est aussi un bien économique. Des travailleurs en bonne santé seront toujours bien plus rentables que des éclopés qui n'ont pas les moyens de se soigner. Et une société sans protection sociale devient vite une société de la jungle ou tout est permis. Mais M. Godefroid préfère surement plus de flics, plus de prisons, et pour finir le rétablissement de la torture après avoir applaudi le rétablissement des privilèges! C'est assommant qu'il faille encore expliquer cela en 2019

  • Posté par Demazy Hugues, mercredi 17 avril 2019, 14:52

    Je suis bien content de voir l'intelligence de ces donateurs qui ont choisi de donner pour un bien universel qui restera dans l'histoire après leur départ. Quelle que soit l'objectif de ces capitaines d'industrie, leur geste prouve leur attachement au Patrimoine qui est accessible à de nombreux citoyens depuis des siècles. Paris brule-t-il? Non il renaît de ses cendres. Vive la France Vive Paris

  • Posté par MARTIN Roland, mercredi 17 avril 2019, 13:50

    Ces très riches n'étaient pas obligés de verser ces sommes astronomiques. Et je viens de lire à l'instant que la famille Pinault (100 millions) renonce à l'avantage fiscal auquel elle aurait droit !!! Un peu partout on entend que pour des "pierres" (une andouille parlait même de briques...) on trouve facilement de l'argent alors qu'il y a des sdf, des pauvres etc. Je considère que c'est à l'Etat que revient la tâche de résoudre les problèmes de précarité de ses citoyens et pas aux riches. De plus, un Etat capable de gabegies dans de nombreux domaines : voyages lointains en "troupes" , dépenses somptuaires etc etc, (donc pas comme dans les pays nordiques ). D'ailleurs ces dépenses inappropriées ont été dénoncées par la Cour des Comptes actuellement en France Quant à Merluchon, pas la peine de dire ce que j'en pense.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs