Accueil Culture Cinéma

Andrew Kötting, l’art du cinéma

Le cinéma Nova consacre une rétrospective à l’artiste anglais inclassable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

L e chauffage central est mon pire ennemi. Je ne suis pas un grand fan des double-vitrages. Ou du télé-achat. Ou des parfums sucrés. Les restes d’odeurs de vanille me rendent toujours malade… En fait, mon pire ennemi, c’est souvent moi. Les voix dans ma tête m’énervent, je veux les faire taire. » Soit un court extrait d’un entretien au Guardian qui permet de comprendre toute la complexité du personnage d’Andrew Kötting. Auteur, réalisateur mais aussi performeur, l’artiste anglais est difficilement classable. Dans sa majeure partie, son travail se situe dans le champ de l’expérimental. Souvent, Kötting se joue des codes classiques, tant au niveau du sens que de l’esthétique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs