Accueil Belgique Politique

Quitter son emploi et recevoir une allocation de chômage: les partenaires sociaux tiquent

L’UCM y est favorable, pour solutionner les blocages. Il y a d’autres priorités, tranche la FEB. Les syndicats, eux, craignent certaines dérives.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Faut-il octroyer une allocation de chômage à un travailleur qui renonce à son emploi ? L’idée n’est pas neuve : Emmanuel Macron avait émis la possibilité que des « salariés puissent licencier leur employeur » et Gilles Vanden Burre (Ecolo) avait repris ce principe durant cette législature en déposant une proposition de loi. Voici une dizaine de jours, Maxime Prévot (CDH) l’a relancée lors du congrès programmatique de son parti.

Actuellement, une personne qui rompt son contrat de travail et devient demandeur d’emploi ne peut prétendre à une allocation de chômage. Elle est sanctionnée pour « abandon d’emploi ». « Aujourd’hui, le travailleur qui souhaite quitter son poste, demande à son employeur de bien vouloir le licencier », constate Antoine de Borman, directeur du Cepess, le centre d’études du CDH. « Quand c’est possible… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Camal André, mercredi 17 avril 2019, 12:07

    Vous oubliez le mobbing! Les victimes de celui-ci remettent parfois elles-mêmes leur démission. Ce mobbing sera difficile à prouver pour pouvoir toucher des allocations de chômage.

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 17 avril 2019, 6:34

    Quelle piètre conclusion ! Qui donc, mieux qu'un médecin, peut juger de ce qu'est un burn-out ? Un journaliste peut-être ? Un patron qui rechigne à payer un employé malade alors qu' il est le premier responsable n'ayant "pas pris soin de son outil" (son employé)?

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 17 avril 2019, 7:21

    En quoi un fonctionnaire de l INAMI est-il compétent pour émettre un avis médical sur l'état de santé de travailleurs en burn-out ?

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs