La Ligue des champions en vidéos: Ronaldo et la Juventus sortis par l’Ajax (1-2), Messi et Barcelone éliminent Manchester United (3-0)

Les deux premiers demi-finalistes de la Ligue des champions sont connus : l’Ajax et le FC Barcelone.

Juventus – Ajax Amsterdam

L’Ajax Amsterdam s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions après sa victoire 1-2 sur le terrain de la Juventus lors du match retour des quarts de finale mardi soir à Turin. Les Ajacides n’avaient plus atteint ce stade de la compétition depuis 1997.

L’Ajax Amsterdam s’est imposé sur la pelouse de la Juventus pour poursuivre son parcours de rêve. Contrainte au partage il y a six jours à Amsterdam, la Juventus se montrait très présente dans son début de match face à l’Ajax mais ne parvenait pas à mettre Onana à contribution. La délivrance venait finalement de la tête de Cristiano Ronaldo qui donnait l’avance aux Bianconeri sur corner (28e). L’avance turinoise était seulement de courte durée car Van de Beek réduisait la marque six minutes plus tard (34e).

La deuxième période était clairement à l’avantage des Ajacides et Szczesny devait s’employer à plusieurs reprises pour maintenir la Juventus dans le match.

Le but de l’Ajax tombait finalement sur corner via un coup de tête de Matthijs De Ligt et qui offrait virtuellement la qualification aux Néerlandais.

La Juventus était à la rue et ne passait pas loin de la correction mais le but de Ziyech était annulé par le VAR pour une position de hors-jeu mais le score ne bougeait plus et les joueurs de l’Ajax pouvaient jubiler.

Les vidéos des buts

1-0 (Ronaldo)

1-1 (Van de Beek)

1-2 (De Ligt)

Barcelone – Manchester United

Le FC Barcelone n’a pas tremblé face à Manchester United. Le Barça se faisait peur dès les premières minutes de jeu mais la frappe de Rashford trouvait la barre du but de Ter Stegen. Le rythme de la partie était très élevé et Barcelone héritait d’un penalty pour une faute sur Rakitic mais l’arbitre allemand Felix Brych revenait sur sa décision après avoir consulté le VAR. Ce n’était que partie remise pour les Catalans qui ouvraient finalement la marque sur une frappe enroulée de l’inévitable Lionel Messi (16e).

L’Argentin profitait, quelques minutes plus tard, d’une erreur de De Gea, qui laissait passer le ballon sous ses bras, pour doubler la mise (20e). Manchester avait les jambes coupées et Sergi Roberto passait tout près du 3-0 à quelques secondes du repos.Après la pause, Barcelone gérait son avance et plantait un troisième but sur une magnifique frappe lointaine de Coutinho (61e) pour valider sa qualification tandis que Romelu Lukaku disputait les vingt dernières minutes de la partie.

Les vidéos des buts

1-0 (Messi)

2-0 (Messi)

3-0 (Coutinho)

La suite du programme

En demi-finales, le vainqueur de Tottenham – Manchester City affrontera l’Ajax tandis que le FC Barcelone défiera le gagnant de Liverpool – FC Porto.

La finale se jouera le samedi 1er juin au Wanda Metropolitano de Madrid.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @Belga

    Par Stéphane Dupuis

    Division 1A

    Mouscron: l’Excel sombre dans l’anonymat

  • Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Par Philippe Gerday

    Anderlecht

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  • 10852206-077-GUQFCLCKP.1

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    SC Charleroi – KV Malines: le brouillard a eu raison des Zèbres

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  2. TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

    Coronavirus en Belgique: «Il ne faut pas céder à la panique, on est prêts»

  3. «
Je suis faite de cette féminité exubérante et révolutionnaire et de quelque chose de méditerranéen qui est plus terrien et ancestral.
»

    Monica Bellucci au «Soir»: «J’ai mis ma beauté au service du cinéma»

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite