Accueil Monde France

Notre-Dame: après l’incendie, rien n’est plus pareil à Paris

Des milliers de personnes ont afflué ce mardi vers la cathédrale meurtrie. Parisiens ou touristes, ils exprimaient la même sidération dans une étrange atmosphère de communion.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 6 min

Comme si la musique valait mieux que les mots. Comme si les concerts improvisés pouvaient mieux que n’importe quel hommage, figer la mémoire.

Gautier Capuçon ne s’est pas pris pour Rostropovitch, il y a trente ans, devant le mur de Berlin, non. Mais ceux qui ont entendu son violoncelle pleurer au petit jour devant la cathédrale blessée ont été émus aux larmes. « C’est comme quand quelqu’un se met au piano dans une gare », raconte Catherine, la cinquantaine, qui s’est levée aux aurores pour marcher le long de la Seine et se recueillir. « Personne ne se connaît. Personne ne se parle. Personne sans doute ne ressent la même chose. Et pourtant, tout le monde vibre dans une même communion. » Ce mardi, c’était « Après un rêve », de Gabriel Fauré. « Enfin, c’était plutôt après un cauchemar », a lui-même confessé le musicien qui voulait ainsi rendre hommage à la ville.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 17 avril 2019, 10:01

    Je me suis retrouvé hier soir dans le besoin de revoir le célèbre film de René Clément "Paris brûle-t-il" de 1966 dans lequel Notre-Dame tient évidemment une place importante. Il est étonnant que personne, à ma connaissance, n'ai fait référence à ce film historique dans lequel la cathédrale joue pourtant un rôle significatif.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs