«Un vent de fraîcheur», «Une jeunesse triomphante»: la presse européenne sous le charme de l’Ajax Amsterdam

©Photonews
©Photonews

Un vent de jeunesse venu d’Amsterdam souffle sur la Ligue des champions. L’Ajax a créé un nouvel exploit ce mardi soir en éliminant la Juventus de Ronaldo en quarts de finale, après avoir déjà sorti le Real Madrid, triple tenant du titre, au tour précédent. Le jeu développé par les hommes d’Erik Ten Hag a séduit toute l’Europe et les médias étrangers sont tout simplement dithyrambiques.

C’est évidemment d’abord le cas aux Pays-Bas qui savourent cette qualification pour les demi-finales, la première depuis 1997. « Le voyage magique de l’Ajax en Europe ne s’arrête tout simplement pas », commente le AD. « Cette équipe ne connaît pas de frontières. Tout est possible après la glorieuse victoire 1-2 à la Juventus. Une équipe néerlandaise en demi-finale de la Ligue des champions. Une équipe surprenante pour l’éternité. L’Ajax de la seconde mi-temps à Turin est l’équipe dont l’Europe est tombée amoureuse. »

« L’Ajax a une nouvelle fois créé la mega-surprise en Europe », peut-on lire du côté de De Telegraaf. « Elle a atteint les demi-finales de manière sensationnelle. Une nouvelle victoire sur la scène européenne ne peut plus être exclue pour cette surprenante équipe. » Pour le Volkskrant, cette « formidable équipe déboussole complètement le football européen, c’est une machine de combat dont jaillit la science du football ».

« L’Ajax annule l’effet Ronaldo », titre le quotidien espagnol AS. « Nouvel exploit des Néerlandais, qui ont balayé la Juventus. Nous nous souviendrons pendant des décennies de cette équipe. Ce groupe de disciples de Cruyff qui défend en avançant dont est à nouveau tombé amoureux. L’Ajax continue à marquer les esprits : comme face au Real, c’est le meilleur qui s’est imposé et non le plus fort. »

Le journal français l’Équipe insiste sur cette « jeunesse triomphante » et « intenable ». « L’Ajax est de retour parmi les grands du continent. Le club d’Amsterdam retrouve le dernier carré à la faveur d’une victoire mémorable face à la Vieille Dame à Turin. L’Ajax a dominé sans aucune contestation la seconde période, retrouvant le jeu qui avait enthousiasmé toute l’Europe lors des dernières semaines. Quoiqu’il arrive en demi-finale, la jeune équipe restera comme la sensation de la Ligue des champions 2018-2019. »

En Angleterre, particulièrement attentive puisque c’est Manchester City ou Tottenham qui défiera les Ajacides en demi-finales, la BBC épingle notamment la prestation du capitaine et buteur Matthijs De Ligt, 19 ans à peine. « Il résume l’exubérance de l’attaque et la confiance inébranlable de l’équipe dans leur capacité à égaler ce qui se fait de mieux sur le continent. »

Le quotidien britannique The Guardian partage cet avis, évoquant cette « remarquable performance de se qualifier en demi-finales grâce à un but de De Ligt, un joueur qui n’était même pas né la dernière fois où l’Ajax a atteint ce stade de la compétition ». « C’était un plaisir à regarder, notamment en contre-attaque. Ils se donnaient le ballon avec tant de précision qu’on aurait pu croire qu’il avait un joueur en plus sur le terrain. Une équipe qui semble ordinaire, mélange d’expérience et de l’exubérance de la jeunesse, sans casser sa tirelire. Le succès de l’Ajax ressemble à un retour à une autre ère et a apporté un vent de fraîcheur sur la Ligue des champions. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le duo d’informateurs, Joachoim Coens et Gerorges -Louis Bouchez, à leur arrivée chez le roi ce lundi.

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  3. d-20180913-3NJ2DX 2019-11-19 19:47:41

    Le procès Deliveroo fixé pour octobre… 2021

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite