Accueil Monde Afrique

Centrafrique: «Chez nous, le diamant nourrit la guerre»

La Centrafrique est l’un des principaux pays producteurs de diamants. Mais pour le président Touadera, cette richesse « ne profite en rien à l’Etat ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Le président de la République centrafricaine Faustin Archange Touadera se félicite de la semaine passée en Belgique où il a été reçu par le roi Philippe, le Premier ministre Charles Michel, le Parlement wallon, plusieurs universités et la Ville d’Anvers. Si, dans son pays, il fait toujours face aux groupes armés présents sur 80 % du territoire, il a le sentiment que les appuis extérieurs, en Europe entre autres, visent à conforter sa légitimité et à encourager la mise en œuvre des derniers accords de paix conclus à Khartoum en février dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs