NBA: Toronto et Denver remettent les pendules à l’heure (vidéos)

©AFP
©AFP

Choquées dès leur premier match, les équipes de Toronto et de Denver ont réagi mardi soir devant leur public en égalisant à 1 victoire partout respectivement contre Orlando et San Antonio, dans leur série du premier tour des play-offs en Ligue nord-américaine de basket (NBA).

Les Raptors n’ont pas fait dans la dentelle en laminant le Magic 111 à 82, avec 37 points de Kawhi Leonard et un double-double de Pascal Siakam (19 pts, 10 rbds). Les Nuggets, eux, se sont imposés (114-105) au prix d’un ahurissant retour en fin de match.

Les joueurs de la franchise canadienne, qui menaient déjà largement à la mi-temps (51-39), ont enfoncé le clou dans le troisième quart-temps qu’ils ont dominé 39-27, pour porter leur avance à 24 points (90-66) à l’abord de l’ultime quart.

Leonard a été l’architecte du succès de Toronto, en réussissant 15 de ses 22 tirs (plus de 68 % de réussite). Une adresse au tir assortie de 4 rebonds et autant de passes décisives, devant un public en délire à la Scotiabank Arena. Cette victoire a redonné confiance à l’équipe entraînée par Nick Nurse avant de mettre le cap sur la Floride où se disputeront les deux prochaines manches.

Dans la Conférence Ouest, les Portland Trail Blazers ont pris le large face à Oklahoma City, qu’ils ont à nouveau battus, 114 à 94, pour mener 2 victoires à 0 dans la série.

Quand Jamal Murray se réveille

McCollum a rendu une belle copie, en étant le meilleur marqueur de la rencontre avec 33 points, en raflant huit rebonds et en distillant 5 passes décisives. Il a été bien épaulé par Damien Lillard (29 pts, 4 rebonds et 6 passes). Dans les rangs du Thunder, Russell Westbrook a frôlé le triple double, avec 14 points, 11 passes décisives et 9 rebonds.

Devant les Spurs de San Antonio, les Denver Nuggets, menés de dix longueurs (59-49) à la mi-temps et encore de six après trois quart-temps (81-75), ont appuyé sur l’accélérateur dans un quatrième quart qu’ils ont remporté 39 à 23 pour finalement s’imposer 114-105.

Un dernier quart qui a sonné le réveil de Jamal Murray : jusque-là quasiment muet (3 points en 3 quarts-temps), il a inscrit 21 des 39 points de son équipe, avec un exceptionnel 8 sur 9 aux tirs.

Mike Malone, malgré la pauvreté de la production de Murray jusque-là, a maintenu sa confiance dans le jeune Canadien de 22 ans. « Je n’avais pas prévu qu’il fasse ce qu’il a réussi à faire dans le quatrième quart, mais je savais qu’il avait au fond de lui besoin de ces minutes », a assuré l’entraîneur des Nuggets.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Les U20 belges ont décroché la troisième des Championnats d’Europe Division B, ce qui les propulse en Division A.

    Par Guillaume Zaracas

    Basket

    L’avenir du basket belge s’annonce radieux

  • Remco Evenepoel. Photo 
: Photonews.

    Le WE sportif en 60 secondes

  • PHOTONEWS_10737547-007

    Par AFP/Belga

    Basket

    Mondial de basket: James Harden compte faire l’impasse

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  2. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

  3. d-20190816-3VKH9V 2019-08-16 15:15:52

    L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite