Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche sur Notre-Dame: «Patrimoine et climat, même combat!»

Les promesses de dons, parfois colossales, pour la reconstruction de la cathédrale nous aident à comprendre les ressorts d’une mobilisation, et à voir comment ils peuvent s’appliquer à la question environnementale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Lincendie qui a consumé la cathédrale Notre-Dame a saisi le monde entier de stupeur, à quelques exceptions près. Bien sûr on pourra dire que d’autres catastrophes devraient recevoir la même attention, bien sûr on peut se désoler que tant de vies humaines soient brisées, ailleurs, dans l’indifférence générale. Cela est vrai, et cela est important. Mon travail consiste notamment à documenter les impacts du changement climatique sur les populations les plus vulnérables, donc je sais combien c’est vrai et combien c’est important.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Nizette Barbara, jeudi 18 avril 2019, 10:37

    C'est quand même incroyable comme certains hystériques associent le climat à toutes les sauces.Si Mr Gemenne parvient à voir un lien entre Notre-dame et le climat, en voici un autre: à l'époque où N-D a été construite, le climat était plus chaud que maintenant, les historiens parlent d'un "optimum climatique", le niveau de la mer était plus élevé puisque Bruges était un port de mer. Quelques siècles plus tard, c'était le contraire, les historiens parlent du "petit âge glaciaire", la Seine au pied de N-D était gelée plusieurs mois par an. Les variations de températures sont un phénomène naturel et il faut cesser de nous raconter des bêtises à ce sujet qui ont pour seul but d'installer un climat de "terreur verte" et de restreindre notre liberté de voyager, de manger et bientôt de penser comme nous en avons envie.

  • Posté par Boumal Michel, mercredi 17 avril 2019, 19:22

    Je comprends la réaction de certains "gilets jaunes" devant la mobilisation financière pour reconstruire Notre-Dame de Paris. Je la comprends, mais ne l'approuve pas. La population a certes besoin de pain, mais à peine moins de culture. En parfait mécréant, je considère néanmoins que cette cathédrale est un emblème de notre civilisation, cette civilisation qui a finit par inventer la démocratie, système imparfait par nature, certes, mais toujours préférable à toute forme de dictature. Le bon plan, vis-à-vis de gilets jaunes, c'est que les généraux donateurs renoncent aux avantages fiscaux de leurs dons. Donc qu’ils contribuent à l’effort de reconstruction sans se soustraire ainsi à l’impôt.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs