Notre-Dame de Paris: l’entreprise chargée de l’échafaudage «exclut toute responsabilité» dans l’incendie

© Reuters
© Reuters

L’entreprise Le Bras Frères, qui montait l’échafaudage autour de la flèche de Notre-Dame de Paris, a « exclu » mercredi « toute responsabilité » dans l’incendie qui a ravagé l’édifice.

« Ils excluent de fait toute responsabilité », a déclaré un porte-parole de l’entreprise à l’AFP, assurant qu’après « le premier choc », elle envisageait la situation avec « sérénité » puisque « les procédures ont été respectées ».

Notre-Dame de Paris: les promesses de dons se rapprochent des 850 millions d’euros

Selon lui, les douze salariés présents sur le site lundi, jour de l’incendie, ont été entendus par la police judiciaire à Paris et « collaborent parfaitement » avec les enquêteurs. « Ils ont confirmé qu’il n’y avait pas de point chaud sur l’échafaudage » et n’avoir effectué « aucun travail de soudure », a-t-il poursuivi.

Toutes les indications ont été respectées

« Quand on quitte un chantier on doit couper toute l’électricité, le disjoncteur du chantier, fermer la porte à clef et remettre les clefs à la sacristie de la cathédrale, ce qui a été fait et dûment noté dans les cahiers », a assuré ce porte-parole.

Reconstruction de Notre-Dame : la famille Pinault renonce à sa réduction d’impôts sur son don de 100 millions d’euros

« Le dernier a quitté les lieux à 17h50 (soit une heure avant le déclenchement de l’incendie, ndlr) et le premier à 17h20 », descendant « par les deux ascenseurs qui desservaient l’échafaudage », a-t-il détaillé.

Toujours selon lui, une « mission d’expertise » est en cours « pour voir comment démonter l’échafaudage (…) fragilisé par l’incendie », l’idée étant de « mettre en place un autre échafaudage pour démonter le premier en toute sécurité ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous