Johan Van Herck avant Belgique – Espagne en Fed Cup: «Nous avons le talent et l’expérience pour battre les Espagnoles»

©Belga
©Belga

Les Belges se sont entraînées une première fois mercredi sur la surface dure du Lange Munt de Courtrai, où la Belgique recevra l’Espagne samedi et dimanche en barrages du groupe mondial I de Fed Cup. Une rencontre que les troupes de Johan Van Herck abordent sereinement. « Nous avons le talent et l’expérience pour que cette rencontre se termine bien », déclare le capitaine belge.

« Nous sommes contents de notre préparation et tout se passe comme nous le voulons », poursuit Van Herck. « Nous avons choisi de jouer sur surface dure et nous n’avons pas à nous plaindre. La surface est comme nous le voulions. Cela ne pourra pas être une excuse si cela se passe mal ».

« Les Espagnoles ont des qualités indéniables »

Pour affronter l’Espagne, Johan Van Herck a fait appel à Alison Van Uytvanck (WTA 52), Kirsten Flipkens (WTA 59), Ysaline Bonaventure (WTA 122) et Yanina Wickmayer (WTA 127). Elise Mertens (WTA 18) a déclaré forfait, préférant se consacrer à la saison sur terre battue. « Je ne vais plus répondre aux questions sur l’absence d’Elise », dit le capitaine belge. « C’est son choix, et je ne veux pas y consacrer de l’énergie. Nous sommes maintenant totalement concentrés sur le match face à l’Espagne ».

La sélection espagnole ne comporte pas de surprise. L’ancienne numéro 1 mondiale Garbiñe Muguruza (WTA 19) et Carla Suarez Navarro (WTA 27) seront à Courtrai. « Leurs qualités sont indéniables », dit Van Herck. « Ce sera un vrai défi pour nous mais mes joueuses ont les ressources pour battre les Espagnoles. Nous devons être confiants ».

La Belgique doit passer par la case barrages après sa défaite face à la France (1-3) en février à Liège au 1er tour du groupe mondial I. Les Espagnoles avaient pour leur part battu le Japon 3-2 dans le groupe mondial II. Le vainqueur de Belgique – Espagne évoluera au sein du groupe mondial I l’année prochaine, le perdant sera versé dans le groupe mondial II.

Les deux premiers simples auront lieu samedi. Dimanche, ce sera deux nouveaux simples, suivis du double. Le tirage au sort aura lieu vendredi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  2. PHOTONEWS_10798099-022

    Le PS bruxellois a osé exclure Emir Kir

  3. Conner Rousseau ne porte pas un pull à capuche uniquement pour une question de confort. Le président du SP.A a lancé sa propre ligne de vêtements au profit des centres de préventions pour le suicide. Ces derniers sont menacés par les mesures d’économies du gouvernement flamand. © Pierre-Yves Thienpont.

    Conner Rousseau (SP.A) au «Soir»: «Des élections? Ce serait la fin de la Belgique!»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite