Classement RSF de la liberté de la presse: L’Europe n’est plus aussi sûre qu’avant

La haine des journalistes a dégénéré en violence, laquelle est facteur d’une montée de la peur », met en garde l’association Reporters sans frontières (RSF) dans son classement annuel de la liberté de la presse publié jeudi matin. « Le nombre de pays considérés comme sûrs (où les journalistes peuvent exercer leur métier en toute sécurité), continue de se réduire, tandis que les régimes autoritaires renforcent leur emprise sur les médias », précise l’organisation française.

La Belgique fait figure de bon élève dans ce nouveau classement même si elle recule de deux places par rapport à l’année précédente en passant de la 7e à la 9e position.

Mécanique de la peur

RSF révèle le déclenchement d’une mécanique de la peur très préjudiciable à l’exercice serein du journalisme : « L’hostilité à l’encontre des journalistes, voire la haine relayée dans nombre de pays par des dirigeants politiques, a fini par susciter des passages à l’acte plus graves et plus fréquents, qui provoquent un accroissement des dangers et, de ce fait, un niveau de peur inédit dans certains endroits ».

« Si le débat politique glisse subrepticement ou manifestement vers une ambiance de guerre civile, où les journalistes font figure de victimes expiatoires, les modèles démocratiques sont en grand danger », explique Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. « Enrayer cette mécanique de la peur est une urgence absolue pour les femmes et les hommes de bonne volonté, attachés aux libertés acquises au long de l’histoire. »

Dans un climat sécuritaire de plus en plus dégradé, le besoin de protection policière pour les journalistes se fait ressentir y compris dans les pays en tête de classement.

Aux Pays-Bas (4e, -1), deux d’entre eux – spécialistes des organisations criminelles – en bénéficient à temps plein tandis qu’en Suède (3e, -1), on assiste à une recrudescence du cyberharcèlement contre ceux qui enquêtent sur le crime organisé ou les affaires religieuses.

Le courage des journalistes d’investigation traqués

« Dans ce climat d’hostilité généralisée, il faut du courage pour continuer à enquêter sur la corruption, l’évasion fiscale ou le crime organisé », poursuit RSF. En Italie (43e, +3), le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a envisagé de remettre en question la protection policière du journaliste Roberto Saviano à la suite de ses critiques contre le dirigeant de la Ligue.

Un peu partout dans le monde et notamment en Algérie (141e, -5) ou en Croatie (64e, +5), médias et journalistes sont confrontés à un harcèlement judiciaire croissant.

La traque des journalistes qui gênent les pouvoirs en place atteint parfois des sommets comme l’a montré la liquidation de l’éditorialiste saoudien Jamal Khashoggi au sein du consulat en Turquie en octobre dernier. « C’est un message glaçant aux journalistes bien au-delà des frontières du seul royaume d’Arabie saoudite (172e, -3). Par peur pour leur vie, nombre de journalistes de la région pratiquent l’autocensure ou ont tout simplement cessé d’écrire », écrit encore RSF.

Signalons enfin que la Corée du Nord a troqué sa place de bonne dernière du classement au Turkménistan, l’Erythrée n’ayant pas bougé à la 178e place.

Publié chaque année depuis 2002, le classement de la liberté de la presse de RSF compare la situation dans 180 pays sur la base de questionnaires soumis à des experts du monde entier et d’une analyse qualitative.

Le classement

Invalid Scald ID.

La carte

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Dick Rodgers, 71 ans, milite en faveur de l’Europe, en terres pro-Brexit.

    Royaume-Uni: les élections européennes au Royaume-Uni fleurent bon la désillusion des citoyens

  2. Brad Pitt, Quentin Tarantino, Margot Robbie et Leonardo DiCaprio ont rendu fous les festivaliers, journalistes, photographes, cinéphiles.

    Brad Pitt à Cannes: «En août 1969, Hollywood a perdu son innocence»

  3. Thomas Gunzig, Laurent Durieux et Jaco Van Dormael ont bourdonné d’idées autour de la table à dessin de François Schuiten.

    Le making-of du nouvel album de Blake & Mortimer, «Le Dernier Pharaon»

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite