Euro Hockey League: le Dragons, fébrile, se qualifie pour les quarts

En prenant la mesure 4-2 des Irlandais de Three Rock Rovers en huitièmes de finale de l’Euro Hockey League, le Dragons s’est qualifié pour le top-8 de la compétition majeure des clubs européens, mercredi après-midi à Eindhoven, Pays-Bas. Pour un ticket dans le dernier carré, les champions de Belgique en titre seront opposés samedi aux vainqueurs du match suivant entre le Waterloo Ducks et les champions anglais de Surbiton. Le Léopold, troisième club belge qualifié pour cette phase finale avec demi-finales et finales dimanche et lundi, toujours dans les installations du club néerlandais d’Oranje-Rood, disputera lui son quart de finale jeudi face aux Espagnols du Polo de Barcelone.

Après un début prudent, les Anversois ont pris à leur compte le premier quart-temps, forçant le premier penalty corner (pc), mal stoppé, après 4 minutes. Si les perçées de Florent Van Aubel mirent les Irlandais plusieurs fois en difficulté, ce fut un autre Red Lion, Felix Denayer, qui fut à l’origine du but d’ouverture des hommes de Jean Willems. Son dribble permit à Tommy Willems d’alerter le gardien adverse, dont le rebond revint à Henri Raes pour pousser la balle dans le but vide (11e). Le club de Dublin se montra bien plus dangereux dans la période suivante. Tobias Walter, le gardien allemand du Dragons, s’interposa sur le premier pc adverse, mais dut s’avouer vaincu sur une action de jeu en triangle des Rovers ponctuée par leur capitaine Jody Hosking (22e). Les Anversois réagirent immédiatement, repassant devant quelques secondes plus tard sur leur 2e pc via Shane O’Donoghue (22e, 2-1).

De retour des vestiaires, la défense belge se fit surprendre par une mauvaise relance, dont Harry Morris profita pour rétablir à nouveau l’égalité (35e, 2-2). Ce fut le dernier véritable fait d’arme des Irlandais, totalement dominés ensuite par le club de Brasschaat. Après trois pc mal exploités, Van Aubel reprit parfaitement un centre de Robbert Rubens pour redonner l’avance au Dragons (44e, 3-2), avant que Denayer ne fixe le score sur stroke dans le dernier quart suite à une faute provoquée par Van Aubel, intenable mercredi (46e, 4-2).

Si le Waterloo Ducks réussit à s’imposer dans le huitième de finale à suivre, les deux clubs belges s’affronteront samedi en quarts, dans un remake de la dernière finale du championnat de Belgique. Pourtant autoritaire leader à l’issue de la phase classique du championnat, le club brabançon wallon a été battu dimanche sur le terrain du Dragons (4-1) en quarts de finale aller de l’Audi Hockey League, le championnat de Belgique messieurs.

Jeudi (15h), le Léopold, passé avec succès par un tour qualificatif début octobre à Barcelone, trouvera sur sa route le vice-champion d’Espagne du Polo de Barcelone, avant d’éventuellement rencontrer le vainqueur du duel entre les Français de Saint-Germain et les Espagnols d’Egara en quarts samedi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

    Coronavirus en Belgique: «Il ne faut pas céder à la panique, on est prêts»

  2. «
Je suis faite de cette féminité exubérante et révolutionnaire et de quelque chose de méditerranéen qui est plus terrien et ancestral.
»

    Monica Bellucci au «Soir»: «J’ai mis ma beauté au service du cinéma»

  3. Les présidents du PS et du SP.A, Paul Magnette et Conner Rousseau, ont pris part aux vœux de leurs partis et réciproquement. © Belga.

    Les familles politiques unies en apparence dans un pays désuni à l’évidence

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite