La Ligue des champions en vidéos: qualification folle de Tottenham à Manchester City (4-3), Porto éliminé par Liverpool (1-4)

Tottenham, malgré une défaite 4-3 sur la pelouse de Manchester City, et Liverpool, victorieux 1-4 à Porto, ont complété le dernier carré de la Ligue des champions mercredi soir, à l’issue des quarts de finale retour, rejoignant le FC Barcelone et l’Ajax Amsterdam.

Manchester City – Tottenham

Bien que battu à Manchester City (4-3), Tottenham s’est qualifié mercredi pour les demi-finales de la Ligue des champions. Toby Alderweireld et Jan Vertonghen ont formé la charnière centrale de la défense des Spurs. Chez les Citizens, Vincent Kompany et Kevin De Bruyne ont joué toute la rencontre. Le milieu de terrain s’est même mis en évidence en donnant trois assists, ce qui n’était plus arrivé en quarts de finale depuis Ryan Giggs avec Manchester United en 2007.

Manchester City, qui avait perdu ses cinq confrontations européennes contre des clubs anglais, a pris un départ pied au plancher. De Bruyne a décalé sur la gauche Raheem Sterling, qui a repiqué dans l’axe pour enrouler une frappe dans le petit filet opposé (4e, 1-0). Mais déjà buteur à l’aller, Son Heung-Min a profité d’une erreur d’Aymeric Laporte pour armer une frappe des 20 mètres (7e, 1-1). Manifestement, la défense de City n’était pas en place et Lucas en a profité pour placer une accélération avant de permettre à son équipier coréen de signer un doublé (10e, 1-2). Ce début d’enfer n’était pas fini : Bernardo Silva a remis les deux équipes à égalité (11e, 2-2). Quatre buts dans les 11 premières minutes, ce n’était jamais arrivé en Ligue des champions. Si le rythme a logiquement un peu baissé, De Bruyne a délivré son deuxième assists à Sterling (21e, 3-2).

La seconde mi-temps a aussi débuté en force avec un De Bruyne intenable dont un tir croisé a été détourné d’une main ferme par Hugo Lloris (54e). Le Diable rouge a même été victime d’une faute de Son, qui sera suspendu lors du prochain match. Tottenham souffrait et après avoir percuté vers la surface, De Bruyne a distillé sa troisième passe décisive à Sergio Agüero (59e, 4-2). De Bruyne a continué à martyriser la défense des Spurs, qui se sont quand même réveillés. Monté au jeu (41e), Fernando Llorente a inscrit un but validé par le VAR, qui a vérifié que l’Espagnol ne s’était pas aidé de la main (73e, 4-3). Par contre, l’assistance vidéo a annulé pour hors-jeu un but de Sterling (90e+3).

Les vidéos des buts

1-0 (Sterling)

1-1 (Son)

1-2 (Son)

2-2 (Silva)

3-2 (Sterling)

4-2 (Agüero)

4-3 (Llorente)

Porto – Liverpool

Battu à l’aller, Porto a bousculé Liverpool grâce à des frappes de Jesus Corona (1e), Moussa Marega (4e, 7e, 15e) et Pepe (17e). Mais les Dragons n’ont pas profité des espaces laissés par la défense des Reds. Par contre, sur un ballon servi aux six mètres par Mohamed Salah, Sadio Mané a ouvert la marque. Annulé dans un premier temps pour hors-jeu, le 14e but de la carrière du Sénégalais en Ligue des champions a été validé par le VAR (28e, 0-1).

Au repos, Origi a laissé sa place à Firmino (46e). Une fois encore, Porto a gaspillé quelques opportunités. Liverpool n’éprouvait pas de grosses difficultés à contenir un FC Porto dont les lignes s’étiraient de plus en plus. Il n’en fallait pas plus pour que Salah batte Iker Casillas d’un plat du pied (65e, 0-2). Les jeux étaient faits même si Eder Militao a réduit l’écart sur un corner (69e, 1-2). Une joie de courte durée pour les Dragons puisque Firmino a marqué à son tour de la tête (77e, 1-3) tout comme Virgil van Dijk sur corner (84e, 1-4).

Les vidéos des buts

0-1 (Mané)

0-2 (Salah)

1-2 (Militao)

1-3 (Firmino)

1-4 (van Dijk)

La suite du programme

En demi-finales, Liverpool affrontera le FC Barcelone, qui a éliminé Manchester United. Tottenham jouera contre l’Ajax Amsterdam, qui a créé une nouvelle sensation en se jouant de la Juventus après avoir écarté le Real Madrid, triple tenant du titre. La finale se jouera le 1er juin au Wanda Metropolitano de Madrid.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les choix très différenciés des électeurs au nord et au sud du pays ne vont pas faciliter les choses.

    Elections 2019: trois constats qui vont compliquer le jeu

  2. 190526Elections

    Elections 2019 : tous les résultats à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre (carte interactive)

  3. ELECTIONS EVENING VLAAMS BELANG-GA3DN99OL.1

    Elections 2019: percée du Vlaams Belang, le retour des démons extrémistes

Chroniques
  • Le Pen et Macron peuvent remercier les «gilets jaunes»

    Eh bien voilà, le verdict est tombé. Du grand maelström des « gilets jaunes » n’émerge qu’un seul grand vainqueur, le Rassemblement National flanqué d’un petit vainqueur : le macronisme. Et tout le reste, à l’exception, comme partout, des écologistes, plonge. Jean-Luc Mélenchon, qui se voulait la locomotive de la révolte, est celui qui plonge le plus (il perd 14 points et près des deux tiers de son électorat en deux ans, du presque jamais vu !), alors qu’Emmanuel Macron, miraculeusement, bien que devancé de moins de 1 % ne régresse, en deux ans, que de 1,4 point.

    Le PS réussit l’exploit d’enregistrer un résultat légèrement moindre que celui dont on pensait qu’il était impossible de faire pire.

    Quant à LR (la droite conservatrice), malgré un important soutien médiatique, elle perd 11,5 points par rapport au score de François Fillon qui, déjà, à cause du « poids des affaires » qui l’éclaboussaient, avait été jugé calamiteux. Un désastre ! Elle s’était dotée, cette droite, d’un assez bon chef de file, François-...

    Lire la suite